Cameron veut vendre le "selfie" qui vaut de l'or

  • A
  • A
Cameron veut vendre le "selfie" qui vaut de l'or
Mme Thorning-Schmidt, entourée de David Cameron et Barack Obama, tendait son téléphone à bout de bras et s'apprêtait à prendre un cliché des trois, tout sourire, dans le stade de Soccer City à Soweto en Afrique du Sud où se déroulait la cérémonie.@ REUTERS
Partagez sur :

PHOTO GÊNANTE - Le Premier ministre britannique a conseillé à sa consœur danoise de ne pas détruire le cliché.

L'INFO. C'est un petit plaisir à la mode, devenu le mot de l'année pour les dictionnaires d'Oxford, et qui est accessible aux stars comme au quidam : le "selfie" ou l'autoportrait au téléphone portable. Sauf que ce cliché-là, pris lors de la cérémonie en Afrique du Sud en l'honneur de Nelson Mandela, a provoqué un certain embarras diplomatique car considéré comme une faute de goût, voire d'irrespect. Son auteur, la Première ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt pensait donc le détruire pour en finir avec la polémique, selon le journal anglais Sunday Times. Que nenni, lui a répondu David Cameron qui a participé à ce "selfie", en compagnie de Barack Obama.

Pour une œuvre de charité ? L'idée de David Cameron est de mettre la fameuse photo en vente pour une bonne cause. C'est en tout cas ce que le Premier ministre aurait suggéré à son homologue danoise, "hantée" par cette affaire qui a fait la "Une" des tabloïds anglais. Elle se serait entretenue au téléphone avec David Cameron pour évoquer le sort de cette photo qui ne serait d'ailleurs pas particulièrement réussie. "Helle voulait la supprimer. Mais Cameron l'a priée de ne pas le faire. Il a souligné qu'elle pouvait récolter beaucoup d'argent" pour une œuvre de charité, confie une source au Sunday Times.

Helle Thorning-Schmidt 930

© Reuters

"Ce n'était pas déplacé". La semaine dernière déjà, la Première ministre avait dû éteindre la polémique suscitée par ce "selfie". "Ce n'était pas déplacé. Il y a eu des tas de photos prises dans la journée (...) et j'ai seulement pensé que c'était plutôt amusant", a affirmé Helle Thorning-Schmidt au quotidien Berlingske. "Cela montre peut-être aussi que quand nous nous rencontrons entre chefs d'Etat ou de gouvernement, nous sommes aussi tout simplement des gens qui s'amusent ensemble", a-t-elle ajouté. La Danoise a estimé que l'ambiance dans le stade s'y prêtait. "Il y avait évidemment de la tristesse, mais au fond c'était un événement festif, où on a aussi célébré un homme qui a vécu 95 ans et accompli énormément de choses dans sa vie", a-t-elle souligné. "Il y avait des danses dans les tribunes. Des chants et des danses, à tel point qu'il y avait une ambiance positive. Et donc on a pris un 'selfie' vraiment amusant", a ajouté la Première ministre.

cameron 930

© Reuters

"Cameron préfère en rire". La semaine dernière, David Cameron s'était lui aussi senti obligé de justifier son geste devant la Chambre des communes. "Il faut toujours se souvenir que les caméras de télévision tournent en permanence",  avait commenté en souriant le Premier ministre britannique devant les députés. Evoquant le sujet des coûts du "roaming", les appels passés à partir d'un téléphone portable quand on est à l'étranger et que l'Union européenne veut faire disparaître, le député Martin Horwood avait demandé malicieusement : "Est-ce que le Premier ministre a eu l'occasion de discuter de l'utilisation à l'étranger du téléphone portable avec des chefs de gouvernement européens ces derniers jours ?" Au milieu des rires de l'assemblée, David Cameron avait répondu : "Pour ma défense, je dirais que Nelson Mandela a joué un rôle extraordinaire, de son vivant, mais aussi une fois mort, pour rassembler les gens".

Evoquant le mariage de Helle Thorning-Schmidt avec le fils de Neil Kinnock, l'ancien chef du Labour britannique -rival du Parti conservateur de David Cameron-, le chef du gouvernement avait poursuivi : "Et donc bien sûr quand une membre de la famille Kinnock m'a demandé de faire une photo, j'ai pensé qu'il était poli de dire oui".

sur le même sujet

• MISE AU POINT - Selfie d’Obama : le photographe raconte

ZOOM - Trois choses à savoir sur le phénomène selfie