Cameron et Clegg prennent le pouvoir

  • A
  • A
Cameron et Clegg prennent le pouvoir
@ REUTERS
Partagez sur :

Le leader conservateur a été désigné mardi pour remplacer Gordon Brown comme Premier ministre.

Gordon Brown et David Cameron se sont succédé mardi soir au palais de Buckingham. Le premier, Premier ministre travailliste sortant, est venu remettre sa démission à la reine Elizabeth II. Le second, chef de file des conservateurs, s'est vu confier quelques minutes plus tard le 10, Downing Street. Son gouvernement est le fruit d'une coalition avec les Libéraux démocrates. Leur chef, Nick Clegg, en devient le n°2.

Arrivées et départs ont rythmé la journée :

Une coalition à droite

La démission de Gordon Brown est la conséquence, finalement assez logique, des élections législatives de jeudi dernier. Aucun parti n’a réussi à rassembler une majorité absolue au Parlement. Mais le Parti conservateur a bien remporté les élections en obtenant 289 sièges, contre seulement 245 aux travaillistes et 51 aux Libéraux démocrates.

Gordon Brown avait déjà annoncé lundi qu'il allait abandonner la tête de son parti et donc du gouvernement, mais sans fixer de date précise, évoquant seulement l'échéance du prochain congrès travailliste en septembre. Un calendrier qui laissait encore une marge de manoeuvre pour une éventuelle alliance entre travaillistes et Libéraux démocrates.

La fin d'une ère politique

La balance a donc finalement penché du côté des conservateurs. Après cinq jours de tractations, ils ont réussi à mettre en place une "vraie coalition" avec les Libéraux démocrates, devenus de véritables faiseurs de rois. Nick Clegg, leur leader, a d'ailleurs été nommé vice-Premier ministre. Quatre autres ministres libéraux font leur entrée au gouvernement.

Sur le fond, Nick Clegg et David Cameron semblent avoir réalisé chacun des compromis importants, notamment dans le domaine économique. Le premier test pour la coalition sera le vote du budget d'ici 50 jours.

L'installation de David Cameron au 10, Downing Street met fin à treize années au pouvoir pour les travaillistes, dont près de trois sous Gordon Brown. Ce dernier avait succédé à Tony Blair en juin 2007 sans passer par les urnes.

Adieu le bipartisme

Le leader des libéraux démocrates Nick Clegg a salué mercredi l'avènement "d'un nouveau type de gouvernement" en Grande-Bretagne. La formation d'un gouvernement de coalition entre les Tories et les Lib Dems, troisième parti longtemps relégué aux seconds rôles de la politique britannique, rompt avec le bipartisme en vigueur depuis la Seconde Guerre mondiale.