Cameron côté privé

  • A
  • A
Cameron côté privé
@ REUTERS
Partagez sur :

Le nouveau Premier ministre britannique s’est appuyé sur sa vie privée pour façonner son image.

Une enfance heureuse et aisée, un fils décédé en février 2009, une femme charismatique, et enceinte de leur quatrième enfant…. Depuis son accession à la tête des conservateurs en 2005, David Cameron n’a jamais, à de rares exceptions près, tenté de dissimuler sa vie privée aux médias et à l’opinion britanniques. Au contraire, il en a joué pour pouvoir accéder au 10 Downing Street et devenir, à 43 ans, le plus jeune Premier ministre depuis Robert Banks Jenkinson en… 1812.

Alors que depuis 40 ans, les Tories s’étaient souvent choisi un chef issu d’un milieu modeste, et ayant fréquenté l’école publique -comme Margareth Thatcher ou John Major-, David Cameron rompt avec cette tradition. Le nouvel homme fort de Grande-Bretagne est né dans une famille des plus aisées, d’un père agent de change et d’une mère magistrate. A sept ans, il est inscrit dans l’école privée d’Heatherdown, qu’ont fréquentée après lui les princes Edward et Andrew. Puis il intègre le collège d’Eton, l’un des plus prestigieux de Grande-Bretagne ; l’un des plus chers, aussi. Il y rencontre son plus proche allié politique, George Osborne, son nouveau ministre des Finances.

L’influence de "SamCam"

En 1996, David Cameron épouse Samantha Sheffield, fille d’un baron fortuné, qui contribuera grandement à lisser l’image de son mari en lui permettant de rester en contact avec les "vrais gens" et de gommer son image un peu snob de fils de millionnaire. Celle que les médias britanniques ont baptisé "SamCam" est en effet populaire en Grande-Bretagne, grâce à son charme et son élégance, mais aussi ses goûts simples, qui lui font préférer les pubs aux salons feutrés. Comble de la subversion, pour une aristocrate, elle possède un tatouage, un dauphin sur l’intérieur du pied droit.

Samantha Cameron donne naissance au premier enfant du couple le 8 avril 2002. Mais Ivan est lourdement handicapé et épileptique. Il décèdera le 25 février 2009, entraînant un élan de compassion en Grande-Bretagne pour le chef des Tories. Deux autres enfants suivront, Nancy, en janvier 2004, et Arthur, le 14 février 2006. Surtout, David et Samantha Cameron attendent leur quatrième enfant. Cette grossesse a été annoncée le jour de la publication de photos glamour, montrant "SamCam" dans des poses plus ou moins lascives, prises à la fin des années 1990 pour promouvoir les créations d'une amie. Attendu pour septembre, l’heureux événement fera sans aucun doute la Une des médias outre-Manche.

Un silence gêné

Finalement, David Cameron n’observe un silence gêné que lorsque ses années plus turbulentes sont évoquées. Selon une biographie non autorisée, le nouveau Premier ministre aurait consommé du cannabis en 1982. Une information que l’intéressé s’est toujours refusé à infirmer ou à confirmer. Par ailleurs, il a appartenu lors de ses études à Oxford au Bullingdon dining club, réputé pour sa consommation d’alcool sans modération et l’attitude pas toujours très correcte de ses membres. Sur ce sujet aussi, silence radio de David Cameron.

David Cameron semble donc avoir trouvé le juste équilibre entre exposition de sa vie privée et préservation d’un jardin secret. Une condition sine qua non pour affronter une presse britannique jamais avare d’affaires croustillantes.