Cambodge : trois personnes recherchées pour avoir placé le roi dans un photomontage porno gay

  • A
  • A
Cambodge : trois personnes recherchées pour avoir placé le roi dans un photomontage porno gay
Le Code pénal du Cambodge punit les insultes au roi d'une amende ou d'une peine pouvant aller jusqu'à six mois de prison.@ AFP
Partagez sur :

L'image est apparue sur des comptes Facebook au Cambodge et en Thaïlande. Une marque rare d'irrévérence à l'égard du roi, pourtant très respecté dans le pays.

La police cambodgienne a annoncé lundi rechercher trois personnes suspectées d'être à l'origine d'un photomontage en ligne représentant le roi Norodom Sihamoni dans une scène pornographique gay. L'image, apparue sur des comptes Facebook au Cambodge et en Thaïlande cette semaine, constitue une manifestation rare d'irrévérence à l'égard du roi, très respecté dans le pays.

Enquête ouverte. Les insultes au roi sont passibles de poursuites au Cambodge, mais les condamnations sont rares et les peines encourues bien moindres qu'en Thaïlande où des peines de dizaines d'années de prison punissent les critiques de la monarchie. Le général Khieu Sopheak, porte-parole du ministère cambodgien de l'Intérieur, a confirmé qu'une enquête avait été ouverte.
"Nous avons des mandats d'arrêt contre eux", a-t-il déclaré. "Si ne faisons rien, d'autres pourraient suivre leur exemple", a-t-il ajouté.

"Le roi représente la nation toute entière". "Le roi représente la nation toute entière, et quand ils insultent le roi c'est toute la nation qu'ils insultent", a encore souligné le porte-parole du ministère de l'Intérieur.
Deux des suspects sont considérés comme étant au Cambodge, le troisième se trouvant probablement en Thaïlande, a-t-il indiqué, ajoutant que le Cambodge envisageait de solliciter les autorités de ce pays.

Le Code pénal du Cambodge punit les insultes au roi d'une amende ou d'une peine pouvant aller jusqu'à six mois de prison.