Un séisme de magnitude 4 frappe la baie de San Francisco

  • A
  • A
Un séisme de magnitude 4 frappe la baie de San Francisco
@ San Francisco 640x640
Partagez sur :

De magnitude 4, ce séisme a touché les environs de la ville d'Oackland sans faire de blessé. 

Lundi, un séisme de magnitude 4 a touché les environs de San Francisco, aux États-Unis, selon un institut de surveillance géologique américain. L'épicentre est situé à 21 kilomètres seulement de la mégalopole californienne. Les autorités ne rapportent aucun blessé ou dommages pour le moment. 



À cinq kilomètres de profondeur. Le séisme a été détecté à 6 heures 49 du matin à cinq kilomètres de profondeur, le long de la faille de Hayward. Plus précisément, c'est à Piedmont, à une poignée de kilomètres de la ville d'Oakland, qu'il s'est fait le plus ressentir, rapporte le Los Angeles Times. De légères secousses ont été enregistrées dans la ville de San Francisco.

Même si la police d'Oakland continue à recevoir de nombreux appels de particuliers, aucun blessé n'est pour le moment connu, indique le journal californien. Un habitant vivant non loin de l'épicentre a juste rapporté l'apparition de petites fissures sur les murs de sa maison, selon le San Francisco Chronicle. Plusieurs correspondants de l'AFP, présents dans la région, ont pour leur part témoigné de secousses sans pourtant relever de dégât. Le séisme a aussi provoqué des retards dans la circulation des trains. 

La faille de Hayward, une cousine de la faille de San Andreas. La faille de Hayward, qui court le long de la baie de San Francisco, est moins connue que la faille de San Andreas mais fait partie du même ensemble. Et elle aussi a été destructrice dans le passé. Elle est à l'origine d'un des plus importants séismes de Californie : en 1868, un tremblement de terre de magnitude 6,8 s'y est déroulé, faisant 30 morts. Selon les géologues, les séismes majeurs liés à la faille de Hayward sont espacés de 140 ans en moyenne, souligne  L'Express

La probabilité d'un "Big One" réévaluée à la hausse. La côte ouest des États-Unis connaît une forte activité sismique. En mars, les autorités ont même revu à la hausse la probabilité d'un séisme de très grande puissance en Californie. Selon les géologues américains, le risque qu'un "big one", un tremblement de terre de magnitude huit ou plus, se produise dans les trente ans dans l'Etat le plus peuplé du pays est de 7% contre 4,3% selon la dernière estimation de 2008. La municipalité de San Francisco a tweeté dans la foulée du séisme de lundi : "des secousses sismiques ressenties à San Francisco, soyez toujours préparés!".



C'est à San Francisco que le plus puissant séisme des annales californiennes a été enregistré. Le 18 avril 1906, un tremblement de terre de magnitude 7,8, dont l'épicentre était situé dans la faille de San Andreas, avait causé la mort de 700 personnes et avait détruit une grande partie de la ville, principalement à cause des incendies qui avaient suivi le séisme et qui avaient duré trois jours.