Calais : près de 200 mineurs de la "Jungle" sont passés en Grande-Bretagne

  • A
  • A
Calais : près de 200 mineurs de la "Jungle" sont passés en Grande-Bretagne
@ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :

De leur côté, les tabloïds britanniques font enfler la polémique autour de l'arrivée de ces jeunes migrants.

Près de 200 mineurs ont quitté la "Jungle" de Calais pour la Grande-Bretagne au cours de la semaine dont plus d'un quart au titre de la vulnérabilité, a indiqué dimanche Pierre Henry, le directeur général de France Terre d'Asile. Sur les 194 mineurs au total qui ont quitté Calais dans la semaine pour regagner la Grande-Bretagne, "141 ont pu bénéficier de la réunification familiale et 53 mineurs, des jeunes filles exclusivement, ont été transférées, samedi, au titre de la vulnérabilité", a-t-il précisé. Dimanche, 39 enfants et adolescents ont quitté la "Jungle" dont 22 filles, tous dans le cadre de la réunification familiale, a-t-il ajouté.

Une procédure européenne. La réunification familiale est utilisée dans le cadre de la procédure européenne de Dublin qui prévoit, dans le cas des mineurs, que le pays compétent pour la demande d'asile soit celui où le mineur possède de la famille. L'amendement Dubs permet un transfert au nom de la vulnérabilité et non pas des liens familiaux, les mineurs accueillis au titre de cette disposition étant appelés "Dubs kids" en Grande-Bretagne.

Selon un récent recensement fait par France Terre d'Asile, près de 1.300 mineurs s'entassent dans la "Jungle" de Calais dont le démantèlement doit commencer demain à 8 heures. 500 d'entre eux ont affirmé avoir de la famille en Grande-Bretagne. De leur côté, les tabloïds britanniques font enfler la polémique autour de l'arrivée de ces jeunes migrants, notamment en raison de leur âge. Le Sun, quotidien le plus vendu outre-Manche, a notamment affirmé qu'un Afghan de 38 ans s'était glissé parmi les mineurs.