Burkina Faso : "il ne peut pas y avoir de légalité avec des putschistes", selon Hollande

  • A
  • A
Burkina Faso : "il ne peut pas y avoir de légalité avec des putschistes", selon Hollande
François Hollande@ AFP
Partagez sur :

Mercredi matin, des militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) ont pris en otage, et retiennent toujours, le président intérimaire du pays, Michel Kafanfo.

François Hollande monte au créneau après le coup d'Etat au Burkina Faso. François Hollande a "fermement" condamné jeudi le coup d'Etat au Burkina Faso, affirmant qu'"il ne peut pas y avoir de légalité avec des putschistes". "J'appelle ces groupes à cesser immédiatement leur action", a déclaré le chef de l'Etat en marge d'une visite à l'Université Paris Sud à Saclay (Essonne). Le contingent français sur place "n'a pas à interférer", a également indiqué le président en réponse à une question.

Mercredi matin, des militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) ont pris en otage, et retiennent toujours, le président intérimaire du pays, Michel Kafanfo, son Premier ministre, et d'autres membres du gouvernement. Les putschistes, des soldats chargés de la protection du président, ont annoncé sa destitution jeudi matin.