Burkina: accord putschistes-loyalistes, le président remis en fonction

  • A
  • A
Burkina: accord putschistes-loyalistes, le président remis en fonction
@ AHMED OUOBA / AFP
Partagez sur :

Les putschistes burkinabè ont signé mardi soir un accord prévoyant un retour dans leur caserne et accepté de "rétablir" dans ses fonctions le président renversé par un coup d'Etat.

Les putschistes burkinabè ont signé mardi soir un accord prévoyant un retour dans leur caserne et accepté de "rétablir" dans ses fonctions le président renversé par un coup d'Etat, comme demandé par la Cédéao qui dépêche mercredi une délégation à Ouagadougou.

"Rétablir Michel Kafando". Putschistes et forces loyalistes semblent donc être dans une logique d'apaisement après des déclarations musclées. Les chefs d'État et de gouvernement de la Cédéao, réunis mardi en sommet extraordinaire à Abuja, au Nigeria ont décidé de "dépêcher" mercredi une délégation de chefs d'Etat "pour rétablir Michel Kafando dans ses fonctions de président de la transition au Burkina Faso".

"Déposer les armes". Ils ont également "appelé la garde présidentielle à déposer les armes et demandé aux autres unités de l'armée de ne pas faire usage de la force pour éviter des pertes en vies humaines", selon le président de la commission de la Cédéao, Kadré Désiré Ouédraogo.

Un coup d'Etat le 17 septembre.Michel Kafando a été libéré lundi par les putschistes après plusieurs jours de séquestration. Il avait été renversé le 17 septembre par un coup d'Etat mené par le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), unité d'élite de l'armée burkinabè et garde prétorienne de l'ancien président Blaise Compaoré.