Bruxelles : trois arrestations liées à l'attentat déjoué en France

  • A
  • A
Bruxelles : trois arrestations liées à l'attentat déjoué en France
Trois individus en lien avec l'attentat déjoué en France ont été interpellés à Bruxelles
Partagez sur :

Trois arrestations liées à l'attentat déjoué en France ont eu lieu vendredi à Bruxelles, a indiqué le parquet fédéral belge.

Trois personnes ont été arrêtées vendredi dans plusieurs communes de Bruxelles, dans le cadre de l'enquête conduite à la suite de l'attentat déjoué la veille en France, a annoncé le parquet fédéral belge dans un communiqué. Une opération antiterroriste de grande envergure a eu lieu vendredi en début d'après-midi à Bruxelles, dans le quartier de Schaerbeek. 

Deux identités communiquées. "Deux perquisitions ont été menées dans un dossier de terrorisme lié à l'arrestation à Argenteuil (France) du nommé Reda Kriket", a affirmé le parquet dans un communiqué, en précisant que trois personnes avaient été arrêtées dans les communes de Forest, Saint-Gilles et Schaerbeek. Dans les deux premières, les personnes appréhendées sont dénommées respectivement "Tawfik A." et "Salah A.", précise le parquet sans donner l'identité de la troisième personne. 

Un projet d'attentat en France. Reda Kriket, 34 ans, a été interpellé jeudi à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, pour un projet d'attentat en France. Plusieurs fusils d'assaut, dont des kalachnikovs, et des explosifs, dont du TATP, ont été retrouvés dans un appartement d'Argenteuil (Val-d'Oise) qu'il occupait. "A ce stade, aucun élément tangible ne relie ce projet aux attentats de Paris et de Bruxelles", avait affirmé jeudi soir le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.