Bruxelles : l'aéroport teste les installations temporaires nécessaires à sa réouverture

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

800 salariés de l'aéroports doivent tester mardi les installations temporaires d'enregistrement prévues pour accueillir les passagers.

Une semaine après les attentats qui ont frappé Bruxelles et notamment son aéroport, la date de réouverture de la plateforme aéroportuaire n'est toujours pas connue. Malgré cela et pour préparer la remise en service, un exercice de simulation est organisé mardi pour tester les installations provisoires mises en place dans une autre partie de l'aéroport pour les enregistrements.

800 salariés mobilisés. 800 salariés de l'aéroport vont tester mardi l’efficacité, mais surtout la sécurité de ces installations temporaires d’enregistrement. Situées au rez-de-chaussée de l'aérogare, il va être nécessaire d'acheminer les passagers par un escalier de service jusqu'à la zone de contrôle de sûreté puis aux salles d’embarquement qui, elles, n'ont pas été endommagées par les explosions. Ce nouveau circuit d'acheminement des voyageurs devra ensuite être validé par les autorités aéroportuaires et la direction générale des transports, mais malgré l'assurance des autorités certains s'inquiètent d'une réouverture précipitée. 

Menace de grève des policiers. "L'aéroport essaye de remettre les installations en marche le plus rapidement possible, ce qui est normal car il y a un déficit énorme pour chaque jour qui n'est pas exploité. Mais au niveau de la sûreté, je crains que toutes les précautions ne soient pas prises. On n'a pas modernisé l'équipement utilisé pour la fouille et on n'a pas donné de formation supplémentaire au personnel qui la fait pour détecter les nouvelles formes d'explosifs. Pour moi, il y a un danger potentiel qui reste le même qu'avant", explique Michel Goossins, du syndicat des personnels de la direction des transports. Les policiers de l'aéroport partagent également ses craintes et menacent de se mettre en grève si les mesures de sécurité autour du terminal ne sont pas renforcées.