Bruxelles inflige 553 millions d’euros d'amende à GDF Suez

  • A
  • A
Bruxelles inflige 553 millions d’euros d'amende à GDF Suez
Partagez sur :

La Commission européenne accuse également le groupe EON d’avoir entravé la concurrence.

GDF Suez et le groupe gazier allemand EON vont devoir payer une amende de 553 millions d'euros chacun, accusés par la Commission européenne de s'être partagés les marchés du gaz dans les deux pays.

L'infraction dénoncée remonte à 1975 et concerne un accord "de répartition des marchés", passé par les deux entreprises lors de la construction d’un gazoduc qui traverse l’Allemagne pour importer du gaz naturel russe dans les deux pays : les deux entreprises s’étaient mises d'accord pour ne pas vendre le gaz acheminé sur le marché national de l'autre partie.

Cet accord, maintenu jusqu'à fin 2005, "a permis à EON et à GDF de conserver des positions solides sur les marchés allemand et français du gaz au moment de leur libéralisation" en 2000, affirme Bruxelles. "Les entreprises ont donc délibérément privé les consommateurs de gaz français et allemands des avantages apportés par la directive (européenne) de 1998, à savoir une concurrence accrue au niveau des prix et un choix plus vaste de fournisseurs", juge-t-elle.