Brexit : "le défi le plus difficile" des négociations est à venir, estime Tusk

  • A
  • A
Partagez sur :

Vendredi matin, la Commission européenne s'est entendu avec Londres sur les termes du Brexit. 

Alors que vendredi la première phase de discussions sur le Brexit peut être close selon la Commission européenne, le président du Conseil européen a estimé que "le défi le plus difficile" des négociations était à venir.

"Dur". Après l'accord historique conclu vendredi matin à Bruxelles entre la Commission européenne et le Royaume-Uni sur les termes du divorce, Donald Tusk a prévenu : "nous savons tous que se séparer est dur mais se séparer et construire une nouvelle relation est encore plus dur".

En attente d'éclaircissements. Donald Tusk a aussi ajouté qu'il voulait des éclaircissements de la part du gouvernement britannique sur la façon dont il voyait ses nouvelles relations avec l'UE après le Brexit. Le Royaume-Uni devra respecter l'ensemble de la législation européenne durant la transition, a déclaré Donald Tusk. Il devra aussi respecter ses engagements budgétaires et la supervision judiciaire de l'UE. En revanche, le Royaume-Uni ne prendra plus part au processus de décision qui relèvera des 27 Etats restant dans l'UE, a dit Donald Tusk.