Brexit : la presse britannique se félicite d'être "out"

  • A
  • A
Brexit : la presse britannique se félicite d'être "out"
Partagez sur :

Alors que 52% des Britanniques ont choisir de sortir leur pays de l'Union Européenne, les gros titres du pays prennent acte de cette décision. Revue de presse.

Les résultats officiels n'étaient pas encore tombés que, tard dans la nuit, la presse britannique, titrait déjà sur la victoire des Eurosceptiques. Vendredi, 52% des votants au Royaume-Uni ont choisi de quitter l'Union Européenne. Le Royaume-Uni va désormais entamer un processus d'au moins deux ans pour s'éloigner des instances bruxelloises. De l'autre côté de la Manche, les journaux avaient pris parti dans cette campagne serrée. Lundi matin, The Sun, le journal le plus vendu au Royaume-Uni et eurosceptique affiché, se permet un jeu de mot à destination de ses voisins européens : "See EU later !" pour "see you later", "à plus tard !"



Image de joie également en Une du Daily Mail, partisan du Brexit qui avait titré jeudi sur les "quatre gros mensonges de l'Union Européenne". Nigell Farage, fer de lance de la campagne contre l'Union Européenne, victorieux, bras ouvert et ce titre, "We're out", "Nous sommes sortis !"



Plus sobre, The Times, qui a attendu la fin de la campagne pour se prononcer en faveur du maintien, se contente d'acter la décision des Britanniques, " Brexit for Britain."



Le Daily Mirror, qui avait estimé pendant la campagne que " le pays serait plus pauvre s'il quittait l'Europe", choisi un visage recouvert du drapeau britannique en Une, sans marque de joie manifeste et titre lui aussi, "We're out !"



Du côté de la presse écossaise, et alors que 62% des Ecossais ont choisi eux le maintien dans l'Union Européenne, The Scottish Sun titre "Brexsplit" pour marquer les profondes divisions qui marquent désormais le Royaume-Uni. La Première ministre de l'Écosse, Nicola Sturgeon, s'est démarquée de ce vote vendredi en affirmant que l'Écosse voyait "son avenir au sein de l'Union européenne".