Brexit : chute historique de la confiance des consommateurs britanniques

  • A
  • A
Brexit : chute historique de la confiance des consommateurs britanniques
@ AFP
Partagez sur :

Le moral a plongé au Pays de Galles, dans le nord de l'Angleterre et en Ecosse.

La confiance des consommateurs au Royaume-Uni a plongé comme jamais en 26 ans en juillet, après la décision britannique de quitter l'Union européenne (UE), a annoncé vendredi l'institut GfK.

L'indice de confiance général mesuré par ce cabinet a chuté de 11 points en juillet par rapport à celui de juin, tombant à -12, ce qui signifie qu'une majorité de consommateurs est pessimiste. GfK avait déjà publié début juillet les résultats d'une enquête exceptionnelle réalisée du 30 juin au 5 juillet, juste après le référendum du 23 juin marqué par la victoire des partisans du Brexit. Ce sondage avait déjà indiqué une chute de la confiance, mais les données diffusées vendredi, qui s'inscrivent dans le cadre des publications régulières de GfK, font état d'une dégringolade plus vertigineuse selon cette enquête réalisée du 1er au 15 juillet auprès de quelque 2.000 personnes.

L'opinion vis à vis de la situation générale en berne. "Les consommateurs britanniques font état d'un haut niveau d'inquiétude ce mois dans le contexte de Brexit. Nous constatons une chute importante de la confiance, attestée par le forte baisse dans toutes les composantes" de l'indice, a expliqué Joe Staton, chef des tendances des marchés chez GfK. Dans le détail, le sous-indicateur le plus affecté a été l'opinion vis-à-vis de la situation générale de l'économie pour les 12 mois à venir, qui a subi un plongeon de 19 points (à -33 points). Les intentions d'achats de biens durables ont aussi reculé fortement, de 11 points (à -2 points), tandis que l'estimation de la situation financière personnelle pour les 12 mois à venir a reculé de 9 points (à -1 point).

Le Pays de Galles le plus affecté. Par région, le moral général des consommateurs a été le plus affecté au Pays de Galles, avec un plongeon de 21 points de l'indice, dans le nord de l'Angleterre (-18 points) et en Écosse (-14 points). La baisse a été beaucoup moins marquée dans le centre de l'Angleterre (-3 points), favorable au Brexit.

Risque de baisse de croissance. Joe Staton a toutefois souligné que l'indice général de confiance restait à un niveau relativement élevé en comparaison historique. De nombreux analystes ont prévenu que la croissance du Royaume-Uni risquait de s'affaiblir dans les mois à venir du fait des incertitudes liées au processus de sortie de l'UE. Cette croissance était dynamique jusque-là, avec encore 0,6% de progression du produit intérieur brut enregistré au deuxième trimestre par rapport au premier.