La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a promulgué mercredi une loi qui réserve la moitié des places dans les universités fédérales aux étudiants venant des écoles publiques et qui donne la priorité aux noirs, métis et indiens.

La loi avait été approuvée au début du mois par le Sénat après 13 ans de débats et a été promulguée par la présidente en présence des ministres de l'Education, Aloizio Mercadante, et de l'Egalité raciale, Luiza Bairros, a déclaré le service de presse de la présidence.