Brésil : un dirigeant de Facebook arrêté pour avoir refusé de donner des informations

  • A
  • A
Brésil : un dirigeant de Facebook arrêté pour avoir refusé de donner des informations
Les policiers auraient demandé l'accès à des messages Whatsapp, l'application étant la propriété de Facebook.@ AFP
Partagez sur :

Le vice-président de Facebook pour l'Amérique Latine aurait refusé de transmettre des informations à la police brésilienne.

La police brésilienne a annoncé mardi l'arrestation du vice-président de Facebook pour l'Amérique Latine, l'Argentin Diego Dzodan, qui aurait refusé de fournir à la police des informations sur des utilisateurs du réseau social.

Accès à des messages WhatsApp. "Ces informations ont été requises pour la production de preuves devant être utilisées dans une enquête sur le crime organisé et le trafic de drogue, sous le secret de l'instruction", a indiqué la police dans son communiqué. Selon les informations de la presse brésilienne, les demandes concernaient l’accès à des messages WhatsApp, l'application de messagerie instantanée appartenant à Facebook. 

Whatsapp déjà bloqué en décembre dernier. En décembre, WhatsApp avait déjà été bloqué plusieurs heures au Brésil, à la demande d’un juge qui affirmait que la société fondée par Marc Zuckerberg avait refusé de lui transmettre des informations dans le cadre d’une enquête.