Brésil : les touristes français toujours bloqués

  • A
  • A
Brésil : les touristes français toujours bloqués
Partagez sur :

Arrêtés après une altercation dans un avion, ils attendent une décision de justice. Et en appellent au secrétaire d'Etat à la coopération.

6 décembre - 7 janvier : depuis un mois, trois touristes français sont bloqués au Brésil où leurs vacances venaient de s’achever. Arrêtés après une altercation dans un avion qui ne décollait pas, ils ont été incarcérés pendant quatre jours, présentés à un juge brésilien puis libérés sous caution. Depuis, c’est dans une maison de retraite de Sao Paulo où ils sont assignés à résidence qu’ils attendent d’être fixés sur leur sort.

Mais leur dossier semble bloqué. La période des grandes vacances vient de s’achever au Brésil et l’activité judiciaire ne reprend que jeudi. Fin décembre, les trois touristes français avaient demandé l’aide de Nicolas Sarkozy. Pour faire avancer les choses, les trois touristes en appellent désormais à son secrétaire d’Etat à la coopération, Alain Joyandet. C’est lui qui a raccompagné en France fin décembre Sarah Zaknoun et Céline Faye, les deux jeunes femmes condamnées pour trafic de drogue en République dominicaine puis graciées.

"On a eu le sentiment que nous, qui n’avions rien fait de répréhensible aux yeux de la loi, étions un peu oubliés", a expliqué Michel Ilinskas, l’un des trois touristes, joint par téléphone par Europe 1 :



"Je crois que Monsieur Joyandet s’occupe un petit peu de notre dossier. Ce que je souhaite, c’est qu’il mette la même efficacité dans le traitement de notre dossier qu’il a mis dans le traitement du dossier des personnes emprisonnées en République dominicaine", a ajouté Michel Ilinskas. L’un de ses compagnons d’infortune est originaire de Franche-Comté, la région d’origine d’Alain Joyandet. Un élément qui pourrait compter, espèrent les trois Français.

Officiellement, le secrétaire d’Etat à la coopération explique que le dossier est géré par le consulat de France à Sao Paulo. La compagnie aérienne TAM, avec laquelle ils devaient voyager, n'a finalement pas porté plainte contre eux ; les charges exactes retenues contre Michel Ilinskas, 63 ans, Antonio Nascimento, 60 ans, et Emilie Camus, 54 ans, ne sont pas connues mais ils risqueraient plusieurs années de prison.

Regardez des images de l’arrestation filmée par un passager avec son téléphone portable. On entend des éclats de voix puis on voit un homme traîné vers la sortie :