Brésil : le Sénat a décidé de soumettre Rousseff à un procès en destitution

  • A
  • A
Brésil : le Sénat a décidé de soumettre Rousseff à un procès en destitution
Dilma Rousseff.@ ANDRESSA ANHOLETE / AFP
Partagez sur :

Le verdict final sur cette destitution devrait désormais tomber aux alentours du 25 août.

Le Sénat brésilien s'est prononcé dans la nuit de mardi à mercredi en faveur d'un procès en destitution de la présidente Dilma Rousseff, qui pourrait aboutir à sa destitution définitive.

59 voix pour la destitution. À 59 voix contre 21, les sénateurs se sont déclarés pour la tenue de ce procès dont l'issue peut définitivement écarter de la présidence Dilma Rousseff, suspendue depuis le mois de mai sous l'accusation de maquillage des comptes publics.

C'était l'avant-dernière étape d'un marathon politique entamé il y a plusieurs mois à Brasilia : après le vote d'une commission spéciale de sénateurs jeudi dernier, le Sénat s'est cette fois prononcé en séance plénière.  Les adversaires de la présidente de gauche du Brésil n'avaient besoin que de la majorité simple, sur 81 sénateurs, pour pousser vers la sortie Dilma Rousseff, la dauphine politique de l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, principal artisan de l'attribution en 2009 des JO à Rio de Janeiro.

Michel Temer pour lui succéder ? Le jugement final interviendra désormais autour du 25 août, quelques jours après la clôture des Jeux olympiques. Cette ultime étape devrait durer moins d'une semaine. En cas de destitution définitive de la présidente, ce sera la fin de plus de 13 ans au pouvoir pour le Parti des Travailleurs (PT, gauche). Michel Temer, 75 ans, remplacera alors Dilma Rousseff jusqu'à la fin de son mandat, fin 2018.