Brésil : le match de foot vire au pugilat

  • A
  • A
Brésil : le match de foot vire au pugilat
Dans quelques mois, le Brésil accueillera la Coupe du monde de football.@ REUTERS
Partagez sur :

Des échauffourées ont éclaté entre supporteurs de l’Atletico PR et de Vasco de Gama. Bilan : plusieurs blessés.

L’INFO. Des scènes d’une extrême violence dans un stade au Brésil : les images choquent à quelques mois de la Coupe du monde au pays du ballon rond. Des supporters se sont affrontés dans les tribunes lors d’un match qui opposait les club de l’Atletico PR et de Vasco de Gama dimanche. Trois personnes ont été gravement blessées.

Mise à jour, lundi 11h00 : Quatre jeunes hommes restent hospitalisés lundi, dont l'un souffre d'un traumatisme crânien, précise Correio. Par ailleurs, trois individus, supporteurs de Vasco, ont été arrêtés, repérés grâce aux images de vidéosurveillance. Ils sont d'ores et déjà poursuivis pour tentative de meurtre, selon le site brésilien Globo.com.

Une histoire de relégation. Le match se déroulait à Santa Catarina dans un stade neutre, à Joinville, d’autres échauffourées ayant déjà eu lieu par le passé entre les supporters des deux clubs. Après quelques minutes de jeu, l’Atletico a pris la tête en marquant le premier but, un but qui pourrait signifier la relégation du club de Vasco de Gama. C’est à ce moment-là que les échauffourées ont commencé.

Attention, certaines des images peuvent choquer :



Bataille rangée. Dans les tribunes, les supporters s’affrontent : coups de pied, coup de poings, certains sont frappés au sol. “On a vu un jeune à terre, en train d’être frappé à coups de pieds et par des blocs de bois”, a expliqué au Daily Mirror Luiz Alberto, l’un des défenseurs de l’Atletico. La milice privée employée par le club a dû rapidement laisser place à la police armée qui est venue calmer les esprits et évacuer les blessés. "Ces scènes de vandalisme et de violence brutale ternissent l'image du pays du football", se désole lundi Correio.