Anders Behring Breivik a demandé sa relaxe, mardi, en affirmant avoir agi au nom de la légitime défense. "Les attaques du 22 juillet étaient des attaques préventives pour défendre les Norvégiens de souche", a-t-il déclaré au terme d'une intervention de plus d'une heure. "J'ai agi en situation d'urgence au nom de mon peuple, de ma culture de mon pays. Et je demande donc ma relaxe", a-t-il dit.

Anders Behring Breivik est jugé pour les attaques qui ont fait 77 morts le 22 juillet dernier en Norvège.