Breivik a envoyé son manifeste à 1.000 personnes

  • A
  • A
Breivik a envoyé son manifeste à 1.000 personnes
Le manifeste intitulé "2083 A European Declaration of Independence" a été envoyé par mail à 1.000 personnes vendredi peut avant la double attaque.@ Impression écran Youtube
Partagez sur :

L'auteur de la double attaque à Oslo et Utoya a voulu diffuser son message en Europe.

A chaque jour son lot de révélations. Moins d'une heure et demie avant de déclencher les attaques qui ont tué 76 personnes à Oslo et Utoya vendredi, Anders Behring Breivik avait envoyé son manifeste à 1.000 personnes, a révélé mardi le Guardian.

Des destinataires un peu partout en Europe

Breivik avait envoyé ce manifeste de 1.500 pages à 1.003 mails, en utilisant un pseudonyme, Andrew Berwick, selon une information du Guardian relayée par L'Express.fr. Dans ce mail, titré "Patriote d'Europe de l'Ouest" et envoyé à 14h09 vendredi, l'homme a joint un lien vers une vidéo Youtube et demandé aux destinataires de diffuser son message le plus possible.

Cité par le quotidien britannique, Tanguy Veys, membre du Vlaams Belang (parti nationaliste flamand) et qui a reçu le message de Breivik, un quart des destinataires de ce mail se trouvent en Grande-Bretagne. Le manifeste aurait aussi été envoyé en France, en Allemagne et en Italie. D'après Veys, qui a condamné la double attaque et dit ne jamais avoir été en contact avec Breivik, il semble difficile de trouver le dénominateur commun à tous ces destinataires.

Liens étroits avec l'extrême-droite britannique ?

Mais d'après des associations anti-racistes, Breivik était en contact avec des membres de l'English Defence League, mouvement anglais d'extrême-droite connu pour ses positions islamophobes. D'après Searlight, magazine britannique "anti-fascisme", Breivik aurait utilisé le pseudonyme d'un roi norvégien, grande figure du temps des croisades, lors de discussions sur le forum de l'English Defence League.

Dans un message posté sur ce forum le 9 mars dernier, l'auteur a appelé les militants d'extrême-droite britanniques à "poursuivre le bon travail". "Bonjour. A tous les bons citoyens anglais, je veux seulement dire que vous êtes une bénédiction pour toute l'Europe. En ces temps sombres, toute l'Europe vous regarde avec l'inspiration, le courage et l'espoir que l'on puisse venir à bout de ce mouvement diabolique d'islamisation, à travers tout notre continent.

Gênée par ces accusations, l'English Defence League s’est immédiatement fendue d’un communiqué publié sur son site Internet, niant toute relation avec l’auteur présumé de la tuerie de l’île d’Utoya.

Quand Breivik s'inquiète de la situation en France

Quoiqu'il en soit, Breivik ne s'adresse pas uniquement aux Anglais. Selon Le Figaro, dans son manifeste, Breivik évoque aussi la France, pays européen qu'il juge le plus touché par l'islamisation. "Épicentre de l'islamisation de l'Europe", la France sera d'après lui le premier pays à "éclater" sous le poids de l'islam.

Estimant que la France est l'un des premiers pays où il est urgent d'agir, Breivil relève que les émeutes de 2005 ont prouvé que la classe politique française était inféodée à la "population islamique". Pour le norvégien, "Chirac est un escroc corrompu, Villepin est un clown eurabien pompeux avec un complexe napoléonien, Sarkozy n'est pas mauvais, mais cela ne suffit pas", conclut-il.