Bref, nous sommes sept milliards

  • A
  • A
Bref, nous sommes sept milliards
D'après un rapport des Nations Unies, la population mondiale pourrait dépasser 10 milliards d'ici 2100.@ MAX PPP
Partagez sur :

La planète "fête" le franchissement d'un nouveau milliard. La démographie mondiale devrait exploser.

Lundi, officiellement, la planète Terre dépassera les sept milliards d'habitants. Un nouveau palier qui annonce une explosion démographique à venir. En effet, d'après un rapport des Nations Unies, la population mondiale pourrait dépasser 10 milliards d'ici 2100, voire les 15 milliards si les taux de fertilité s'avèrent un peu plus élevés que les calculs prévus.

300 millions il y a 2.000 ans, la population mondiale a lentement progressé au fil des siècles. Le premier milliard d'habitants a été atteint seulement en 1800, suivi en 1927 par un deuxième milliard. Puis tout s'est accéléré pour arriver, depuis 1999, à 6 milliards de Terriens.

Chaque année, la population mondiale gagne 80 millions d'habitants supplémentaires, soit la population de l'Allemagne. Ce développement ultra-rapide pose beaucoup de questions quant à l'avenir.

"Une question d'équité et d'égalité des chances"

"Ce n'est pas une question de place, c'est une question d'équité, d'égalité des chances et de justice sociale", a déclaré Babatunde Osotimehin, directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).

Le rapport de l'UNFPA pointe les principaux défis auxquels les populations futures devront faire face. Sortir les jeunes de la précarité, l'avenir des villes, l'immigration, figurent parmi ceux-ci. Mais en premier lieu, la question principale est celle de l'environnement.

L'environnement, problème majeur

Les problèmes environnementaux devraient s'intensifier avec la demande croissante de nourriture, d'énergie et de logement. D'après le rapport, il faut aujourd'hui 18 mois à la Terre pour régénérer les ressources naturelles utilisées en une année.

Le premier souci concernera l'eau. "Le monde devra faire face à un déficit de 40% entre les demandes et les ressources disponibles d'ici 2030", indique le rapport.