BP à nouveau autorisé aux Etats-Unis

  • A
  • A
BP à nouveau autorisé aux Etats-Unis
En 2010, l'explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon avait provoqué une marée noire dans le golfe du Mexique.@ REUTERS
Partagez sur :

Le géant du pétrole avait été exclu de plusieurs appels d'offre par l'Etat fédéral après la marée noire du golfe du Mexique.

Le géant pétrolier britannique BP est de nouveau autorisé à prendre part aux appels d'offres publics aux Etats-Unis, selon un accord signé jeudi avec l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA).

Les autorités américaines avaient exclu BP de toute attribution de contrat fédéral en novembre 2012, après la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique. Cela l'empêchait notamment d'obtenir de nouvelles concessions d'exploration du gouvernement.

Trois fois exclue. En août dernier, la compagnie avait engagé une action en justice contre les États-Unis, après s'être vue, expliquait-elle, exclue de trois appels d'offre fédéraux. Dans sa plainte contre l'EPA, BP expliquait contester des décisions de l'agence du 28 novembre 2012, du 4 janvier et du 1er février 2013.

La compagnie pétrolière affirmait avoir été assez punie depuis l'explosion et l'incendie de la plate-forme Deepwater Horizon en avril 2010 qui a provoqué la plus grosse marée noire des États-Unis.BP demandait à la justice de lever cette interdiction "punitive, excessive, arbitraire et capricieuse" et donc de la déclarer "nulle et vide de substance". Le groupe réclamait aussi une indemnisation "juste" et le remboursement de ses frais d'avocats.

Un accord pour cinq ans. Dans le cadre de l'accord signé jeudi, BP va abandonner ses poursuites contre l'EPA, est-il indiqué. "Après une longue négociation, BP est content d'être parvenu à une résolution, laquelle nous pensons est équitable", a réagi le patron de la compagnie aux Etats-Unis John Mingé, cité dans le communiqué. "L'accord signé aujourd'hui va autoriser le groupe (...) à concourir à nouveau pour les contrats fédéraux", écrit-il encore.

Cet accord est valide pendant cinq ans. En contrepartie, BP a accepté de mettre en place des règles de sécurité, d'éthique et de gouvernance exigées par les autorités américaines, explique le groupe.

sur le même sujet, sujet,

JUSTICE - Marée noire : BP poursuit les Etats-Unis

ZOOM - Marée noire : quelle facture pour BP ?

EN IMAGES - Louisiane : la marée noire en images

ZOOM - Marée noire : la Louisiane reste marquée