Bouteflika a quitté la clinique de Grenoble et rentre à Alger

  • A
  • A
Bouteflika a quitté la clinique de Grenoble et rentre à Alger
@ Reuters
Partagez sur :

Le président algérien, qui était hospitalisé en France depuis jeudi, s'est envolé pour Alger samedi. 

Il rentre à Alger.Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, affaibli par la maladie depuis un AVC en 2013, a quitté samedi la clinique de Grenoble où il était hospitalisé depuis jeudi, selon la police. Une ambulance escortée par plusieurs voitures avait quitté l'établissement vers 13h30. La police a confirmé qu'Abdelaziz Bouteflika était dans le cortège qui devait prendre la direction de l'aéroport de Grenoble où le président algérien était arrivé discrètement jeudi. "Il rentrera à Alger aujourd'hui après un bilan de santé en France", avait déclaré, plus tôt dans la journée, une source proche de ses services. La nouvelle s'est confirmée puisqu'une source policière a déclaré qu'Abdelaziz Bouteflika s'était envolé pour la capitale algérienne.

Les raisons qui ont motivé son hospitalisation demeurent inconnues, Alger étant resté muet sur le sujet, de même que la direction du Groupe hospitalier mutualiste dont fait partie la clinique.

Une litanie de maladies. Abdelaziz Bouteflika traîne des ennuis de santé depuis de longues années. Victime d'un ulcère hémorragique en 2005,de nouvelles hospitalisations, à Paris, avaient suivi en 2006, 2011 et 2013, année où il a été victime d'"une petite attaque cérébrale". Il était pourtant venu voter en fauteuil roulant aux élections du printemps dernier, scrutin qu'il avait remporté pour la quatrième fois consécutive, malgré des voix contestataires qui s'étaient élevées dans la société algérienne pour dénoncer son incapacité à assumer sa fonction.

>> LIRE AUSSI - Boutelfika, réélu, s'accroche au pouvoir en Algérie