Boston : une note laissée par Tsarnaev

  • A
  • A
Boston : une note laissée par Tsarnaev
C'est dans ce bateau que Djokhar Tsarnaev expliquant les motivations derrière les attentats de Boston.@ REUTERS
Partagez sur :

Le suspect survivant des attentats de Boston a écrit une note peu avant son arrestation.

L’INFO. L’accusation tient une preuve supplémentaire. Peu avant d’être arrêté, Djokhar Tsarnaev, accusé d’avoir commis avec son frère les attentats de Boston à la mi-avril, a écrit une brève note dans laquelle il explique les raisons de son acte. Des mots écrits au stylo, sur les murs de la cabine du bateau dans lequel il se cachait, dans un jardin de Boston, raconte la chaîne américaine CBS News.

Une riposte aux guerres américaines. "Quand tu attaques un musulman, tu attaques tous les musulmans", écrit le jeune homme, arrêté le 19 avril, au lendemain de la mort de son frère aîné, Tamerlan. Djokhar Tsarnaev présente les attentats du marathon de Boston comme une riposte à l’action militaire américaine en Afghanistan et en Irak. Quant aux victimes, trois morts et plus de 260 blessés, elles sont qualifiées de "dommages collatéraux". Tsarnaev écrit aussi qu’il ne pleure pas son frère Tamerlan, devenu un martyr au paradis, et qu’il le rejoindra bientôt.

> A LIRE AUSSI : Trois amis des Tsarnaev inculpés

djokhar tsarnaev

© REUTERS

Une note improvisée. Djokhar Tsarnaev a écrit ce message alors qu’il était caché dans un bateau situé dans le jardin d’un habitant de Boston. Blessé par balle, il saignait. Pour CBS, cette note est à la fois un manifeste, une note de suicide et une justification des attentats. Griffonnée sur les murs de la cabine, elle donne l’impression d’avoir été improvisée. Les enquêteurs se demandent d’ailleurs pourquoi les deux frères n’avaient pas prévu de revendication de leurs actes ou tourné de vidéo pour se présenter en martyrs. Ils avaient en tout cas l’intention de poursuivre leurs actions après Boston, en visant New York et le très fréquenté quartier de Times Square.

Une preuve versée au dossier. Ce message représente une preuve importante pour l’accusation. La note définit clairement les motivations de Djokhar Tsarnaev et va dans le même sens que ce que l’accusé a dit aux enquêteurs lors de son interrogatoire. Elle appuie également la thèse selon laquelle le jeune homme, loin d’être le simple suiveur de son frère aîné auto-radicalisé, aurait été très impliqué dans le projet d’attentat. Désormais, une grande question demeure pour les enquêteurs : qui d’autre connaissait les projets des frères Tsarnaev ?

> A LIRE AUSSI : Les Tsarnaev visaient aussi New York