Boston : un ADN féminin découvert

  • A
  • A
Boston : un ADN féminin découvert
Des policiers devant le domicile d'Alina Tsarnaev, la soeur des suspects de l'attentat de Boston.@ Reuters
Partagez sur :

Des preuves ont été récupérées au domicile des parents de la veuve de Tamerlan Tsarnaev.

L'INFO. Les frères Tsarnaev ont-ils été aidés par une troisième personne pour commettre les attentats de Boston qui ont fait trois morts et plus de 260 blessés le 15 avril dernier ? C'est à cette question que tentent de répondre les enquêteurs chargés du dossier. Lundi, ces derniers ont emporté des sacs d'éléments de preuves de la maison où vivait la veuve de Tamerlan Tsarnaev, l'un des deux suspects des attentats mort pendant sa traque. De l'ADN féminin aurait été retrouvé, selon le Wall Street journal.

djokhar tsarnaev

© REUTERS

Le travail des fédéraux. Pour l'instant, le FBI n'a fait aucun commentaire sur cette découverte car l'origine de cet ADN reste inconnue. Il pourrait provenir, par exemple, d'une spectatrice blessée lors du marathon, d'un cheveu d'un passant suite au souffle de l'explosion ou encore… de la personne qui a fourni les matières explosives aux deux frères.

La piste d'une éventuelle complicité n'est donc pas écartée. Le FBI, qui cherche des preuves que Tamerlan et son frère cadet, Djokhar ont assemblé les bombes, a passé lundi plusieurs heures dans la maison des parents de Katherine Russell à North Kingstown, dans l'Etat de Rhode Island, la petite amie de Tamerlan Tsarnaev.

>>> A lire : Le point sur l'enquête

Elle coopère avec la police. Avant les attentats, la jeune femme vivait avec lui et leur fille à Cambridge, dans le Massachusetts. Sur place, des éléments servant à la fabrication d'une bombe avaient été découverts par la police. Mais quelques heures après la double explosion de Boston, Katherine Russell était partie vivre au domicile de ses parents, désormais surveillé nuit et jour par des agents fédéraux. Selon son avocat, la jeune femme qui coopère avec la police ne savait rien des activités de son mari car elle passait ses journées à travailler en tant qu'aide pour personnes dépendantes.

le FBI à Boston

© REUTERS

Les enquêteurs fouillent aux alentours de Boston... Le spectre de l'enquête s'est élargi depuis plusieurs jours. Des sources policières ont indiqué que le FBI avait commencé à étendre son enquête au-delà de la région de Boston pour tenter d'identifier d'éventuels complices des frères Tsarnaev. Les fédéraux auront peut-être davantage de réponses lorsque le frère de Tamerlan, Djhokhar, 19 ans, toujours hospitalisé dans un centre médical d'une prison américaine, se sera complètement remis de ses blessures par balles.

… et à l'étranger. Les enquêteurs explorent également des pistes à l'étranger. L'aîné des frères Tsarnaev a été en contact avec des islamistes du Caucase du Nord tués par les forces russes, a annoncé lundi une source au sein des services de sécurité russes à Makhatchkala, capitale du Daguestan. Il s'agirait d'un militant islamiste du Daguestan, Makhmoud Nidal, et d'un Canadien d'origine russe, William Plotnikov, tous les deux tués en 2012 dans deux opérations distinctes.