Bolivie : les disparitions "inquiètent"

  • A
  • A
Bolivie : les disparitions "inquiètent"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les familles de Fannie et Jérémie doivent rencontrer lundi les autorités boliviennes.

Cela fait quatre semaines qu’ils sont sans nouvelle de leurs enfants. Les familles de Fannie et Jérémie sont depuis samedi en Bolivie, où elles doivent rencontrer dans la journée de lundi des responsables de la police.

"On veut voir les éléments dont ils disposent, car (...) il y a pas mal de zones d'ombres, et les sensibiliser en vue éventuellement de mettre des moyens supplémentaires sur l'enquête", a déclaré Patrick Bellanger, père de Jérémie.

Les familles de Jérémie Bellanger, 25 ans, et Fannie Blancho, 23 ans, se sont réunies en privé dimanche à La Paz avec le petit garçon de Fannie, Bounty, âgé de 3 ans. L'enfant devait repartir pour la France dès lundi avec son père Benjamin Dupont, arrivé en Bolivie samedi.

"On n’a pas les moyens humains et matériels"

Les familles du couple ont été accueillies par le consul de France à La Paz, Frédéric Laurent. "Les recherches s’effectuent dans des conditions très compliquées. C’est un lieu dans la forêt amazonienne, avec des zones très vastes et vierges. Cette province est grande comme la France. On n’a pas les moyens humains, on n’a pas le matériel, ni les connaissances techniques pour faire face à ce type de situation", a-t-il expliqué sur Europe 1.

"On est très inquiets" :

Jérémie Bellanger et Fannie Blancho, originaires de Loire-Atlantique, ont disparu dans la nuit du 28 au 29 août près de Guyaramerin, ville de l'Est amazonien de la Bolivie, sur la frontière avec le Brésil. Laissant Bounty avec leur logeuse, ils avaient passé la nuit à une fête locale, puis quelques heures dans la ferme d'un Bolivien qui les avait invités, à 12 kilomètres de là. Il est le dernier à les avoir vus et a été entendu en qualité de suspect, mais aucun élément ne l'incrimine pour le moment, selon le parquet local.