Boeing 787 : un nouvel incident

  • A
  • A
Boeing 787 : un nouvel incident
@ Reuters
Partagez sur :

Au Japon, un 787 Dreamliner de la compagnie ANA a effectué un atterrissage d'urgence.

>> L'INFO. C'est le cinquième incident sérieux pour le Dreamliner en moins d'une semaine. Un Boeing 787 a été contraint d'effectuer un atterrissage d'urgence mercredi à Takamatsu dans l'ouest du Japon en raison d'un problème technique qualifié de sérieux et qui a incité deux compagnies aériennes locales à suspendre les vols de ce type d'appareil pour des vérifications de sécurité.

• Que s'est-il passé ? Le vol de mercredi assurait la liaison entre Yamagushi dans l'ouest du Japon et l'aéroport de Haneda près de Tokyo. L'avion de l'All Nippon Airlines a décollé peu après minuit mais a été contraint de se dérouter après 15 minutes de vol, lorsque les pilotes ont senti une odeur dans le cockpit du 787. Ils ont reçu un signal d'alerte pour la fumée en provenance du panneau électronique. Un atterrissage d'urgence a dû être effectué vers 0h45. Parmi les passagers, pas de panique, mais il y a eu une forte odeur que tout le monde a remarquée. Les 129 passagers et huit membres d'équipage ont été évacués sains et saufs par toboggan mais le ministère japonais des Transports a qualifié cet incident de très grave, affirmant qu'il aurait pu conduire à un grave accident.

• Quelles conséquences ? La compagnie ANA a immédiatement annoncé qu'elle suspendait l'activité des 17 appareils de ce type qu'elle possède dans sa flotte le temps de procéder à des vérifications de sécurité. Elle a été imitée dans sa démarche par Japan Airlines. La cause de l'incident n'a pas été pour l'instant déterminée mais ANA a précisé que les instruments de mesure à bord de l'appareil ont signalé un problème sur une batterie. L'administration de l'aviation civile japonais a dépêché une équipe d'enquêteurs sur place. Toutefois, ANA a précisé qu'elle entendait conserver le Boeing 787 au sein de sa flotte pour le moment.

La compagnie australienne Qantas Airways a, quant à elle, assuré que ses commandes de 15 Boeing 787 étaient maintenues et la direction de l'aviation civile indienne a précisé qu'elle allait demander des vérifications sur la sécurité de ces appareils, dont six exemplaires sont exploités par Air India.

• Des précédents ? Cet incident est pris très au sérieux car il intervient après plusieurs autres sur ce type d'appareil de Boeing. D'autres problèmes ont été rencontrés par le long-courrier Dreamliner qui ont incité l'administration de l'aviation civile américaine (FAA) à lancer une étude sur la conception, la fabrication et l'assemblage de l'appareil. Une fêlure a été détectée sur le hublot du cockpit d'un avion la semaine dernière tandis qu'un problème sur le système de freinage d'un autre exemplaire a été signalé et deux avions ont connu des problèmes de fuite de carburant.

• Que dit Boeing ? L'avionneur américain Boeing a assuré mardi soir qu'il allait œuvrer avec les compagnies et les autorités concernées pour élucider ce nouveau problème de batterie. "Nous allons travailler avec nos clients et les agences de régulation compétentes", a indiqué l'un des porte-parole du constructeur aéronautique, Marc Birtel