BLOG - Non, les règles ne sont pas bleues

  • A
  • A
BLOG - Non, les règles ne sont pas bleues
@ EUROPE 1
Partagez sur :

LES HISTOIRES D'@ - Bodyform, le Vania britannique, a répondu dans une vidéo à un internaute... naïf.

Vous lisez ce blog et vous êtes un homme ? Pour commencer, je voulais vous dire 'merci', du fond du coeur. Malgré tout, un petit message d'avertissement s'impose : nous allons parler aujourd'hui de « menstruations », de « règles » quoi.  Voilà, c'est dit. Mais ça ne doit pas vous empêcher de continuer la lecture. Ce post de blog contient l'un des exemples les plus réussis, les plus drôles aussi de com d'entreprise via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Richard Neill a 307 amis sur Facebook et visiblement depuis peu une petite amie dans sa vie. C'est un homme sensé, il a étudié à la Coleraine Academical Institution, en Irlande du Nord, il a travaillé pour WD Meats, un spécialiste de la viande de boeuf. Mais voilà, en matière de « règles », il n'y connaissait visiblement rien. Pendant des années, il a donc regardé des pubs pour des protections périodiques à la télé. Et il a pensé que c'était comme ça dans la vraie vie des vraies femmes. Quand il a découvert la vérité, s'estimant floué, trompé même, il s'est fendu d'un message sur la page Facebook du groupe Bodyform, le Vania britannique, pour exiger des explications sur ces mensonges.

Dans le texte, ça donne grosso modo : « Salut, En tant qu'homme, je me dois de vous demander pourquoi vous nous avez menti pendant toutes ces années. Quand j'étais petit, je regardais vos publicités avec intérêt, voyant tout ce que les femmes pouvaient faire pendant cette merveilleuse période du mois. Je me sentais un peu jaloux. (…) Ensuite, j'ai eu une petite amie (…) Il n'y a pas de joie, pas de sports extrême, pas d'eau bleue qui coule, oh non !».

Avec ce commentaire si naïf qu'il en serait presque touchant, presque, Richard Neill a suscité plus de 40.000 « j'aime » sur Facebook en moins de 24 heures. Et la direction de Bodyform, sentant le bon coup, a décidé de lui répondre dans une vidéo postée sur YouTube. Pour cette opération « vérité », ils ont appelé en renfort Caroline Williams, une vraie-fausse PDG.

Un verre d'eau bleue posé sur son bureau, face caméra, Caroline Williams  débute ainsi son intervention : « nous vous avons menti Richard et je veux vous dire 'désolée' ».

« Ce que vous avez vu dans nos pubs n'est pas une représentation conforme à la réalité, vous avez raison. L'utilisation d'images comme la chute libre, le roller et le VTT (vous avez oublié le cheval Richard) sont en fait des métaphores, elles ne sont pas réelles », explique Caroline Williams, avec le ton le plus sérieux du monde. « Je suis désolée d'être celle qui vous dit ça mais il n'y a pas de règles heureuses. La réalité, c'est que certaines personnes ne peuvent pas supporter la vérité ». Et la « PDG » d'expliquer que, dans le passé, l'entreprise a essayé de faire des pubs qui collaient à la réalité mais que les réactions (des hommes) n'étaient que pleurs, cris et anxiété.

« J'espère que vous pourrez nous pardonner Richard », lance pour finir Caroline Williams... avant de boire un peu de l'eau bleue qui traînait sur son bureau. Bon appétit !

Richard Neill, pas rancunier visiblement, a répondu à Bodyform, dans un nouveau message posté sur Facebook. « Merci pour votre réponse à mon post, absolument génial et drôle, je vous félicite. PS : serait-il possible d'avoir quelques actions gratuites, rapport à la pub gratuite ? ». Il est naïf mais il ne perd pas le nord Richard.