Blair avait des ennemis dans son camp

  • A
  • A
Blair avait des ennemis dans son camp
Tony Blair et Gordon Brown, frères ennemis du parti travailliste.@ Reuters
Partagez sur :

Les travaillistes ont tenté d’évincer l’ex-Premier ministre au profit de Gordon Brown dès 2005.

L’ex-Premier ministre Tony Blair n’avait pas que des amis au Parti travailliste. Des documents dévoilés vendredi par le Daily Telegraph attestent d’un complot fomenté contre lui par Gordon Brown et son équipe à partir de 2005.

L'actuel porte-parole des travaillistes pour les finances, Ed Balls, et le patron actuel du parti, Ed Miliband, étaient aussi associés au projet, selon le quotidien, proche des conservateurs.

Opération "Volvo"

Le complot a été lancé à la mi-2005, dans la foulée d'une troisième victoire historique de Tony Blair aux élections législatives. Nom de code de l’opération : Volvo. Gordon Brown avait en effet été comparé dans un sondage à la marque de voiture suédoise robuste mais très classique. Et le projet prévoyait donc de changer l'image de celui qui était alors ministre des Finances au gré d’"un programme de remise en forme" et d’une nouvelle "garde-robe".

Autre révélation : des échanges entre les camps Blair et Brown, datant de février 2006, définissent les termes d'une passation de pouvoir pour l'été 2007.

Tony Blair a fini par démissionner en 2007, après dix ans à la tête du gouvernement, marqués notamment par l'engagement controversé du Royaume-Uni dans la guerre en Irak en 2003. Et Gordon Brown lui a bien succédé avant de perdre les législatives de 2010.