Birmanie : un médecin autorisé à rendre visite à Aung San Suu Kyi

  • A
  • A
Birmanie : un médecin autorisé à rendre visite à Aung San Suu Kyi
Partagez sur :

Le régime militaire birman a autorisé une assistante médicale à entrer lundi dans la résidence où Aung San Suu Kyi est maintenue en isolement. L'opposante birmane a été placée sous perfusion vendredi pour des problèmes d'hypotension et de déshydratation.

Les autorités militaires birmanes ont autorisé lundi un médecin à se rendre au domicile de l'opposante Aung San Suu Kyi, dont l'état de santé inquiète son entourage. La prix Nobel de la paix a été placée sous perfusion vendredi pour des problèmes d'hypotension et de déshydratation.

Aung San Suu Kyi, qui aura bientôt 64 ans, est actuellement assignée à résidence. Elle a passé plus de treize des dix-neuf dernières années en détention, sous une forme ou une autre. Son médecin personnel, Tin Myo Win, a été interpellé chez lui jeudi dernier par les forces de sécurité à des fins d'interrogatoire.

Rama Yade, la secrétaire d'Etat chargée des droits de l'Homme, a affirmé lundi que la France était prête à apporter une aide médicale à Aung San Suu Kyi.