Bill Cosby admet avoir drogué une femme pour abuser d'elle

  • A
  • A
Bill Cosby admet avoir drogué une femme pour abuser d'elle
Bill Cosby est accusé de viol par une trentaine de femmes@ AFP/ GETTY IMAGES / Ethan Miller
Partagez sur :

L'ancienne star de télévision est accusé d'agressions sexuelles par une trentaine de femmes. Il a admis avoir utilisé un sédatif au moins une fois pour arriver à ses fins.

C'est une confession accablante. Bill Cosby, accusé de viol par une trentaine de femmes, a toujours nié avoir abusé d'elles. Mais un document publié lundi dévoile qu'il a admis avoir drogué au moins une femme dans le but d'avoir des relations sexuelles.

Une femme rencontrée à Las Vegas en 1976. L'ancienne star de télévision a fait cette confession en 2005 lors d'une déposition devant l'avocat d'une de ses victimes présumées. Lors de l'échange entre lui et Dolores Troiani, le comédien admet avoir obtenu des ordonnances de Quaalude, un puissant sédatif. L'avocate lui demande s'il en a "donné à d'autres gens", ce à quoi Bill Cosby répond "oui". Dolores Troiani lui demande ensuite quelles étaient ses intentions lorsqu'il a acheté ces médicaments, s'il "avait en tête de les utiliser avec des jeunes femmes avec lesquelles il voulait avoir des relations sexuelles ?". Bill Cosby lâche alors un "oui" accusateur.

Mais immédiatement après cette confession, l'acteur phare des années 80 assure avec mal entendu la distinction entre "femme" et "femmes". A l'oral, il existe en anglais une différence subtile entre le singulier et le pluriel de ce mot. Bill Cosby précise alors avoir "uniquement parlé de T.", une femme rencontrée à Las Vegas en 1976. L'acteur explique qu'elle "est venue [le] voir en coulisses", avant de donner des détails : "Je lui ai donné du Quaalude. Nous avons eu un rapport sexuel."

Les avocats du comédien ont tenté en vain de bloquer la publication de ce document, légalement diffusé lundi. En effet, depuis le mois de novembre, une trentaine de femmes ont accusé Bill Cosby de les avoir attouchées ou violées, comme Andrea Constand, dont l'avocate a interrogé l'acteur. Dans cette affaire, un non-lieu avait été prononcé en 2005. Une autre plainte n'a pas eu de suite en raison de la prescription des faits. En parallèle, plusieurs plaintes croisées pour diffamation ou tentative d'extorsion sont en cours. Ces scandales pèsent lourdement sur la carrière de Bill Cosby, qui a vu plusieurs de ses contrats s'annuler aussi bien pour des spectacles qu'à la télévision.