Beyoncé et Jay-Z sont-ils des amis de Castro ?

  • A
  • A
Beyoncé et Jay-Z sont-ils des amis de Castro ?
Pour fêter leurs cinq ans de mariage, Beyoncé et Jay-Z se sont offert une petite escapade à Cuba.@ REUTERS
Partagez sur :

POLÉMIQUE - Le couple de stars s’est rendu à La Havane, malgré l’embargo américain.

Le voyage interdit. Ils étaient partis célébrer leurs cinq ans de mariage. Beyoncé et Jay-Z, le couple phare de la pop américaine, ont fait polémique aux Etats-Unis après un voyage à Cuba la semaine dernière, raconte le New York Times. Car les Américains n’ont en principe pas le droit d’aller jouer les touristes sur l’île des Caraïbes, toujours sous le coup de l’embargo instauré en 1962.

Une escapade à La Havane. Les deux tourtereaux les plus en vue de l’industrie musicale américaine ont passé trois jours à Cuba début avril. A La Havane, ils ont notamment assisté à un spectacle d’enfants et dîné dans les meilleurs restaurants de la ville. Beyoncé et Jay-Z, soutiens notoire de Barack Obama, ont aussi fait une balade très remarquée dans le centre ancien de La Havane, sous l’œil de centaines de Cubains.

Beyoncé et Jay-Z à Cuba :

Une enquête officielle ouverte. Mais cette petite escapade n’a pas plu à tout le monde : normalement, pour pouvoir se rendre à Cuba en tant que touriste, tout Américain doit obtenir une licence spéciale, rappelle The Independent. Les autorités américaines ont donc ouvert une enquête lundi sur ce voyage, après avoir été saisies par deux élus républicains au Congrès. Ileana Ros-Lehtinen et Mario Diaz-Balart, tous deux d’origine cubaine, se sont fendus d’une lettre rageuse dans laquelle ils notent que "l’industrie cubaine du tourisme est entièrement contrôlée par l’État". "Chaque dollar américain dépensé dans le tourisme cubain sert directement à financer la machine d’oppression qui réprime brutalement le peuple cubain", assurent les deux élus.

beyonce et jay-z à cuba

© REUTERS

Une mission de propagande ? Certains bloggeurs cubains en exil aux États-Unis sont même allés plus loin, en dénonçant une "mission de propagande" montée de toutes pièces par le régime de Castro pour redorer le blason de l’île. Beyoncé et Jay-Z ont été "les invités VIP de la dictature de Castro, passant d’un événement sponsorisé par le régime à un autre", écrit notamment Alberto de la Cruz sur le blog Babalublog. Mais d’après le New York Times, le voyage du couple n’avait rien à voir avec le régime castriste, les autorités cubaines ayant même été prises de court par une visite à laquelle elles ne s’attendaient pas.