Betancourt : un livre utile en Colombie ?

  • A
  • A
Betancourt : un livre utile en Colombie ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le journaliste colombien Jefferson Beltran Neira défend le livre de l'ancienne otage des Farc.

Le 2 juillet 2008, après plus de six ans et demi passés aux mains des Farc, Ingrid Betancourt retrouve la liberté. Sur le tarmac de l’aéroport de Bogota, un journaliste l’attend. Jefferson Beltran Neira lui parlait régulièrement au travers l’émission de télévision Las voces del secuestro, que les otages suivaient dans la jungle. Quand il s’est présenté à elle, Ingrid Betancourt l’a embrassé, l’a remercié et lui a lancé : "Je pensais que tu étais plus vieux".

Deux ans après cette rencontre, Jefferson Beltran Neira décortique pour Europe1.fr le livre d’Ingrid Betancourt, Même le silence a une fin, sorti en Colombie comme en France mardi.

Est-ce que ce livre était attendu en Colombie ? Oui, même si c’est vrai qu'en Colombie, le cas Ingrid Betancourt a déclenché des passions et des haines. Ingrid Betancourt a été une sainte, une héroïne quand elle était sénatrice, puis quand elle a été libérée. Mais elle a aussi été très critiquée, et ça a encore été le cas il y a peu quand elle a demandé une indemnisation de plusieurs millions à l’Etat colombien. Ce dernier événement a fait beaucoup de bruit. En un sens, elle était attendue au tournant.

Il faut aussi dire son dernier livre, La rage au cœur, avait été un vrai succès de librairie. Les gens ont donc envie de redécouvrir son écriture très profonde, très détaillée. Et puis, ce livre contient un témoignage sur une question très forte : jusqu’où un être humain peut aller quand sa vie est menacée ?

Une autre image des Farc

Ce livre peut-il aussi compter dans le chemin vers la paix en Colombie ? Quand nous parlons des Farc en Colombie, nous parlons d’un groupe. Pas d’individus. Or il n’y a pas que des leaders. Il y a aussi, parmi ceux qui se battent depuis tant d’années, des jeunes gens, des enfants même, qui ont été enlevés à leurs familles et qui sont obligés d’appartenir aux Farc. En un sens, eux aussi sont des otages.

Alors ce genre de témoignage, parce qu’il apporte des informations nouvelles à la société colombienne, peut faire pencher la balance en faveur de la négociation. Ou au contraire du côté d'une solution militaire encore plus dure.

Un retour possible d'Ingrid Betancourt

Ingrid Betancourt a-t-elle un avenir politique en Colombie ? Elle a prévenu elle-même que ça ne l’intéressait pas, qu’elle voulait se consacrer à sa famille. Donc, à court terme, son retour n'est pas envisageable. Mais à long terme, une Colombie un peu plus mâture pourrait renouer avec elle. Ingrid Betancourt est une femme très intelligente, qui a une vraie capacité politique. Et pour la Colombie, elle reste une option très importante.