Bernard Madoff : imbroglio autour d'un éventuel cancer

  • A
  • A
Bernard Madoff : imbroglio autour d'un éventuel cancer
Partagez sur :

Le financier américain a confié à ses codétenus qu'il ne lui restait que très peu de temps à vivre. L’administration pénitentiaire dément.

"Bernard Madoff ne souffre pas d'une maladie en phase terminale et les médecins n'ont pas posé de diagnostic de cancer" : le courriel, daté de lundi et signé de la porte-parole du Bureau fédéral des prisons américains, l’équivalent de l’administration pénitentiaire française, oppose un démenti formel aux informations diffusées un peu plus tôt dans la journée par le quotidien New York Post.

Le tabloïd, qui citait des sources anonymes, écrivait que le financier américain, reconnu coupable de la plus importante fraude à l'investissement à Wall Street, a confié à ses codétenus qu'il ne lui restait que très peu de temps à vivre. Le journal rappelait les spéculations apparues en début d'année selon lesquelles le financier souffrait d'un cancer du pancréas. Bernard Madoff prendrait "une vingtaine de comprimés par jour" et "ne se porte pas bien", affirmait encore le journal, citant un co-détenu.

Le tabloïd ajoute que Bernard Madoff s'adonne chaque semaine à des "cérémonies de purification" indiennes et que plusieurs gangs de prisonniers essayent de le recruter.

Agé de 71 ans, Bernard Madoff purge depuis juin une peine de 150 ans de réclusion dans une prison fédérale de Caroline du Nord. En mars, il avait plaidé coupable des charges retenues contre lui.