Bernard Cassez : "ça change tout"

  • A
  • A
Bernard Cassez : "ça change tout"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le père de Florence a appris mardi matin que la police mexicaine reconnaissait avoir menti.

"C'est un revirement total", s'est exclamé mardi le père de Florence Cassez, quelques minutes après avoir appris la nouvelle : la police mexicaine reconnaît avoir menti sur les conditions d'arrestations de sa fille. Le ministère de la Justice mexicain a en effet admis une mise en scène de l'arrestation en 2005 de la Française, qui purge une peine de 60 ans de prison.

"Que cela soit reconnu officiellement, c'est une bombe", s'est encore réjoui Bernard Cassez avant d'ajouter : "C'est un mensonge. Cela change tout. On a menti à la justice, c'est énorme".

Pour le père de Florence Cassez, cette nouvelle déclaration de la police mexicaine pourrait donc débouché sur un nouveau procès. Un avis que partage l'avocat mexicain de la jeune femme, Me Agustin Acosta : "Il y a là matière à révision du procès, car ce document aurait dû figurer dans le dossier lors de la procédure d'appel", a assuré mardi l'avocat.

"Pour moi, la justice mexicaine reconnaît l'erreur. Florence est libre, elle doit sortir, elle n'a rien à faire là-bas", a également martelé Bernard Cassez sur France Info.

Florence Cassez, 35 ans, a toujours affirmé avoir été arrêtée dans la matinée du 8 décembre et tenue au secret jusqu'à l'aube du lendemain, pour la fausse arrestation en direct assortie de libération de victimes d'enlèvement.