Berlusconi dément "avoir payé une femme"

  • A
  • A
Berlusconi dément "avoir payé une femme"
Partagez sur :

Le chef du gouvernement italien a affirmé mardi "n’avoir jamais payé une femme" en échange de rapports sexuels.

"Je n’ai jamais payé de femme", a déclaré mardi Silvio Berlusconi dans une interview accordée à l’hebdomadaire Chi. "Je n'ai jamais compris la satisfaction qu'il pouvait y avoir s'il n'y a pas le plaisir de la conquête", a-t-il ajouté.

Ces dernières semaines, la réputation du chef du gouvernement italien a été égratignée par deux scandales touchant à ses rapports avec les filles. Une de ces jeunes femmes, Patrizia D'Addario, a affirmé la semaine dernière au Corriere della Sera s'être rendue à deux reprises au domicile de Silvio Berlusconi à Rome contre la promesse d'être payée 2.000 euros à chaque fois.

Trois autres jeunes femmes ont été entendues par les enquêteurs et au moins une a confirmé avoir été payée pour participer à une fête dans l'une des propriétés de Silvio Berlusconi, selon la presse. "Quelqu'un a donné une mission très précise et extrêmement bien payée à cette Patrizia D'Addario", a déclaré le chef du gouvernement.

Alors que Chi lui demande s'il ne s'était pas rendu compte que Patrizia D'Addario était "une prostituée de haut vol qui voulait lui tendre un piège", il a répondu : "Si je soupçonnais une personne d'une telle chose, je la tiendrais éloignée à des milliers de kilomètres".

C'est la première fois que Silvio Berlusconi s'exprime sur le fond de cette affaire. Il avait auparavant balayée les questions sur ce sujet en évoquant "des foutaises et des ordures".