Berlin se réjouit de la défaite du FN aux régionales

  • A
  • A
Berlin se réjouit de la défaite du FN aux régionales
Frank-Walter Steinmeier.@ SAFIN HAMED / AFP
Partagez sur :

Le ministre allemand des Affaires étrangères a estimé lundi que le "nationalisme" est la dernière chose dont l'Europe a besoin. 

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a salué lundi l'issue du second tour des régionales françaises, d'où le Front national est sorti bredouille dimanche soir malgré un nouveau score record.

Non au "nationalisme". C'est "bien que le Front national ait perdu. Un retour au nationalisme est la dernière chose dont l'Europe a besoin", a déclaré le responsable social-démocrate sur le compte Twitter du ministère, première réaction allemande officielle au scrutin.

La presse allemande salue aussi la défaite du FN. Les scores élevés du parti d'extrême-droite au premier tour des élections régionales, il y a une semaine, avaient alarmé toute la presse allemande, qui mettait de nouveau l'accent lundi matin sur le poids de l'extrême droite en France, sans équivalent en Allemagne. Le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung salue en une la "lourde défaite pour le FN" au second tour. Tandis que le journal berlinois Tagesspiegelalerte sur la progression du parti, titrant sur une Marine Le Pen "en embuscade" pour les prochaines échéances.

Aucune région dans l’escarcelle du FN. L'extrême droite française n'a remporté dimanche aucune région, malgré un succès historique au premier tour du scrutin, bloquée dans son ascension par la mobilisation d'électeurs inquiets, mais a obtenu un nombre de suffrages sans précédent.