Berezovski : une mort "inexpliquée"

  • A
  • A
Berezovski : une mort "inexpliquée"
@ Reuters
Partagez sur :

Rien de suspect n'a cependant été découvert au domicile londonien du milliardaire.

L'info. Boris Berezovski, homme d'affaires russe autrefois proche de Vladimir Poutine avant de devenir l'un de ses plus farouches détracteurs, est décédé samedi à son domicile situé à Ascot, près de Londres.

"Rien de suspect" à son domicile. Les experts nucléaires et les chimistes qui ont effectué des recherches dimanche au domicile de l'oligarque russe Boris Berezovski, où il a été retrouvé mort la veille, n'ont rien découvert de suspect, annonce la police britannique. "Les agents ont achevé leur examen de la propriété (...) après le décès inexpliqué et n'ont rien découvert", déclare Thomas Valley au nom des forces de l'ordre dans un communiqué. Le cordon de sécurité mis en place pendant les recherches autour de la résidence de Boris Berezovski, située dans le Berkshire, à l'ouest de Londres, a été levé, ajoute-t-il.          

Mais une mort encore "inexpliquée". "Sa mort est actuellement considérée comme inexpliquée", a indiqué la police londonienne dans un communiqué. La presse russe qui a relayé l'information indique que l'oligarque a été retrouvé mort dans le sauna de sa résidence et qu'il se serait soit suicidé, soit aurait été victime d'une crise cardiaque. A Moscou, son avocat russe, Alexandre Dobrovinski a déclaré à la télévision Rossia 24 que l'oligarque avait mis fin à ses jours, sans préciser qui lui avait donné cette information."Ces derniers temps, Berezovski était dans un état terrible, il était criblé de dettes, il était détruit...", a-t-il ajouté.

"Le parrain du Kremlin". Boris Berezovski, âgé de 67 ans, fut l'un des hommes les plus riches de Russie. Il avait débuté dans les affaires en 1989 en achetant et revendant des automobiles Lada puis avait bâti sa fortune sur les ruines de l'économie soviétique, profitant de la corruption pour mettre la main sur des entreprises pétrolières et métallurgiques. Il eut longtemps accès aux coulisses du pouvoir, étant surnommé "le parrain du Kremlin". L'homme d'affaires avait notamment participé à la réélection de Boris Eltsine en 1996 avant de jouer un rôle crucial dans l'accession de Vladimir Poutine au pouvoir en 2000.

Asile politique. La discorde entre Berezovski et Poutine était intervenue une fois ce dernier installé à la présidence. Le magnat, qui avait à plusieurs reprises dit craindre pour sa vie, s'était exilé en Grande-Bretagne en 2001 et avait obtenu l'asile politique deux ans plus tard. Berezovski était également un proche ami d'Alexandre Litvinenko, dont la mort due à un empoisonnement au polonium à Londres en 2006, avait provoqué des tensions entre la Grande-Bretagne et la Russie.

Une lettre pour demander pardon ? Un porte-parole de Vladimir Poutine a indiqué samedi soir à la chaîne de télévision Rossya-24 que Berezovski avait récemment écrit au chef de l'Etat pour lui demander de l'aider à rentrer en Russie. "Il y a environ deux mois, Berezovski a envoyé une lettre à Poutine qu'il a écrite personnellement, dans laquelle il reconnaissait avoir commis des erreurs et il demandait à Poutine de l'aider à rentrer dans son pays", a dit Dmitri Peskov.