Benoît XVI sur les lieux saints de Jérusalem

  • A
  • A
Benoît XVI sur les lieux saints de Jérusalem
Partagez sur :

Le pape Benoît XVI est devenu mardi le premier des souverains pontifes à pénétrer dans la mosquée du Dôme du Rocher sur l'esplanade des mosquées, troisième lieu saint de l'islam après la Mecque et Médine, à Jérusalem-est. Il a été accueilli à l'entrée de la mosquée par le Grand Mufti de Jérusalem, Mohammed Hussein.

Benoit XVI a commencé mardi sa visite des lieux saints juifs et musulmans par un site hautement symbolique : le Dôme du Rocher sur l’esplanade des mosquées, à Jérusalem-est. Il devient ainsi le premier pape à entrer dans cette mosquée. Au cœur de toutes les tensions, ce troisième lieu saint de l’islam après la Mecque et Médine, est sous le contrôle des autorités musulmanes mais Israël ne les reconnaît pas comme propriétaires légitimes. A cette occasion, le mufti de Jérusalem Mohammad Hussein a appelé Benoît XVI à "jouer un rôle actif pour mettre fin à l'"agression" israélienne contre les Palestiniens.

Le pape s'est ensuite rendu au mur des Lamentations, lieu le plus sacré du judaïsme et dernier vestige du second temple. Il a introduit un bout de papier entre les interstices des pierres millénaires sur lequel il était notamment écrit : "Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, Entendez le cri des affligés, des apeurés, des dépouillés, Envoyez votre paix sur cette Terre sainte, sur le Moyen Orient, Sur votre famille entière."

Devant les deux grands rabbins d'Israël, Benoït XVI a ensuite affirmé l'engagement "irrévocable" de l'Eglise catholique à la réconciliation avec les juifs.Le pape a ensuite célébré mardi après-midi sa première messe à Jérusalem dans la vallée de Josaphat.

Lundi à son arrivée, le pape avait plaidé pour une paix entre Israéliens et Palestiniens basée sur deux Etats et fermement condamné l'antisémitisme. Il s’est aussi rendu au mémorial Yad Vachem érigé à la mémoire des six millions de juifs exterminés par les nazis. A cette occasion, il a appelé à "ne jamais nier, discréditer ou oublier" la "souffrance" des victimes de la Shoah.

> "Benoît XVI n'a jamais, jamais, jamais, été dans les Jeunesses hitlériennes" a affirmé mardi le porte-parole du pape.

> L'antisémitisme est "répugnant" selon Benoît XVI

> Benoit XVI : "ne jamais nier la Shoah"