Benoît XVI a rencontré Fidel Castro

  • A
  • A
Benoît XVI a rencontré Fidel Castro
Le pape et le père de la révolution cubaine se sont rencontré durant une trentaine de minutes mercredi à la nonciature du Vatican à La Havane.@ Reuters
Partagez sur :

Le pape, en visite à La Havane, a échangé pour la première fois avec le "Lider Maximo".

Benoît XVI a reçu Fidel Castro au dernier jour de sa visite pastorale à Cuba mercredi. Le pape et le père de la révolution cubaine se sont rencontrés durant une trentaine de minutes à la nonciature du Vatican à La Havane. La conversation entre les deux hommes été qualifiée des "très animée", par Federico Lombardi, le porte-parole du Saint-Siège.

"Un échange intense et cordial"

"L'échange a été intense et cordial", a observé Federico Lombardi. "Fidel a fait plusieurs demandes au pape, pour connaître sa pensée sur plusieurs sujets", a poursuivi porte-parole du Saint-Siège, qui a souligné que le "Lider Maximo", ancien élève des jésuites, menait désormais "une existence consacrée à la réflexion culturelle sur le monde d'aujourd'hui".

"Il a interrogé le pape sur trois questions. La première a été celle des changements liturgiques à la messe. Le pape lui a alors expliqué le sens de cette rénovation", selon le père Lombardi. "Puis, Fidel Castro a demandé: que fait un pape, quelles sont sa mission et son service ?" "Enfin la troisième question abordée a été sur la difficulté des temps d'aujourd'hui". Le père Lombardi a cité "la science en difficulté" et la difficulté des religions à répondre aux "défis" de la modernité.

Castro avait rencontré deux fois Jean-Paul II

Il s'agissait de la première entrevue entre le "Lider Maximo", âgé de 85 ans, et le pape allemand, âgé de 84 ans. Fidel Castro avait rencontré par deux fois Jean Paul II, en 1996 au Vatican, puis lors d'une visite historique de celui-ci à Cuba, en 1998.

Le charisme de Jean Paul II avait alors soulevé les louanges de Fidel Castro, ancien élève des Jésuites, qui avait créée une république "athée", avant de la transformer en "laïque" par une réforme constitutionnelle en 1991.

"J'ai rencontré un homme d'une grande bonté et réellement noble", avait reconnu le père de la Révolution cubaine peu de temps après cette rencontre, en confessant qu'elle avait eu sur lui "un impact très fort".

Benoît XVI demande davantage de libertés religieuses

Quelques heures avant sa rencontre avec Fidel Castro, Benoït XVI avait demandé davantage de liberté religieuses pour les Cubains. "Je désire encourager les instances gouvernementales de la nation à renforcer ce qui a déjà été obtenu et à avancer sur ce chemin d'un authentique service du bien commun de la société cubaine tout entière", a-t-il affirmé lors d'une messe devant 500.000 Cubains réunis sur la place de la Révolution à La Havane.