Ben Laden tué par les Américains

  • A
  • A
Ben Laden tué par les Américains
Première image, diffusée en Inde et au Pakistan, d'un visage qui serait celui de Ben Laden mort.@ Maxppp
Partagez sur :

Le chef d'Al-Qaïda a été tué au Pakistan lors d'une opération commando américaine, a annoncé Obama.

"Justice est faite", a proclamé Barack Obama, dans la nuit de dimanche à lundi, à 23h36 heure locale, lors d'une allocution solennelle depuis la Maison Blanche. Oussama ben Laden, traqué depuis sa disparition il y a dix ans en Afghanistan, a été tué par les Etats-Unis.

"Ce soir, je suis en mesure d'annoncer aux Américains et au monde que les Etats-Unis ont mené une opération qui a tué Oussama ben Laden", a déclaré le président américain. La majorité des programmes de télévision américains avaient été suspendus pour cette annonce historique.

Barack Obama a qualifié Ben Laden de " terroriste responsable du meurtre de milliers d'innocents" :

L'opération commando a été menée par des forces spéciales de la Marine américaine, des Navy Seals, a affirmé un responsable américain. Les Navy Seals, acronyme de Sea, Air, Land (terre, air, mer), sont des troupes d'élite employées notamment pour des missions antiterroristes, de reconnaissance ou de guerre non conventionnelle.

Le corps de Ben Laden jeté à la mer

Le chef d'Etat américain a précisé les circonstances de la mort du leader d'Al-Qaïda : au mois d'août dernier, Barack Obama a estimé qu'il avait suffisamment d'informations pour mener une opération. L'action du commando américain a eu lieu dimanche dans une résidence d'Islamabad, contrairement aux informations de ces dernières années qui le donnaient plutôt en Afghanistan. Le corps du leader terroriste a été récupéré par les troupes américaines pour effectuer des analyses ADN, qui ont donc confirmé l'identité du chef d'Al-Qaïda.

Selon plusieurs médias américains, dont le New York Times, le corps d'Oussama ben Laden a été immergé en mer, selon la tradition musulmane. Le lieu et les circonstances ne sont pour le moment pas précisés. "Nous nous assurons que son corps est traité en accord avec la pratique et la tradition musulmane. C'est quelque chose que nous prenons très au sérieux", a affirmé, sous couvert d'anonymat, un haut responsable de l'administration Obama lors d'une conférence téléphonique. Le corps d'un musulman doit être lavé par des hommes de confession musulmane et inhumé dès que possible, généralement dans les 24 heures suivant le décès. En général, un linceul blanc recouvre le corps, qu'il soit enterré ou immergé.

Des scènes de liesse à New York

Barack Obama, l'air grave, n'a pas manqué dans son allocution de rappeler les attentats du 11-Septembre 2001, dont Oussama ben Laden était l'instigateur. Depuis, le chef d'Al-Qaïda était le terroriste le plus recherché au monde, et c'était la priorité numéro un du président américain depuis son arrivée à la Maison Blanche.

Dès la confirmation officielle de la mort du chef terroriste, des milliers de personnes se sont rassemblées spontanément devant les grilles de la Maison Blanche pour crier leur joie. Des milliers de New Yorkais se sont retrouvés également sur le site de Ground Zero et à Times Square, pour fêter la mort d'Oussama ben Laden.

Crainte de représailles

Mais la crainte de représailles crée une ombre au tableau des réjouissances. Interpol, l'organisation de coopération policière internationale, a mis en garde lundi contre la possibilité d'"un risque terroriste plus élevé". Dans une déclaration à la radio militaire, le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman a ainsi prévenu que les "prochains jours seront cruciaux car toutes les organisations liées à Al-Qaïda ou qui s'en réclament vont déployer le maximum d'efforts pour commettre un attentat spectaculaire".

Les talibans pakistanais alliés à Al-Qaïda ont en effet juré de venger Oussama Ben Laden. "S'il a connu le martyre, nous vengerons sa mort et lancerons des attaques contre les gouvernements américains et pakistanais ainsi que leurs forces de sécurité, ces gens sont en fait les ennemis de l'islam", a déclaré le porte-parole du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), Ehsanullah Ehsan. Et d'ajouter : "même si Oussama Ben Laden est devenu un martyre, cela sera une grande victoire pour nous car mourir en martyre est notre objectif à tous".