Ben Ali annonce des élections anticipées

  • A
  • A
Ben Ali annonce des élections anticipées
@ REUTERS
Partagez sur :

Le président tunisien a limogé son gouvernement. Après avoir promis de ne pas se représenter.

Jeudi soir, Zine el Abidine ben Ali avait déjà fait un geste fort en annonçant qu’à titre personnel il ne se représenterait pas pour briguer un nouveau mandat. A l’horizon 2014. Vendredi, le président tunisien a accéléré le calendrier, annonçant coup sur coup le limogeage de son gouvernement et la tenue d’élections législatives anticipées dans un délai de six mois.

"Je vous ai compris", a martelé le chef de l'Etat jeudi soir dans sa troisième intervention télévisée depuis le début des violences, appelant notamment les forces de sécurité à ne plus tirer à balles réelles sur les manifestants.

Mais sur le terrain, la situation reste extrêmement tendue. Des milliers de manifestants sont rassemblés depuis vendredi matin à Tunis pour exiger la démission immédiate de Ben Ali. Ils pourraient donc ne pas se satisfaire du nouveau geste du président tunisien. "Non à Ben Ali", "Soulèvement continu", "on préfère la disette à Ben Ali" lui ont répondu des centaines de manifestants dans la capitale, qui se sont rassemblés devant le ministère de l'Intérieur. Pour autant, la police les a dispersés à coup de grenades lacrymogènes.

Jamais depuis l’arrivée au pouvoir de Ben Ali, en 1987, la Tunisie n’avait connu une telle vague de contestation.