Belgique : une information sur Salah Abdeslam passée à la trappe à cause d'un conflit interne

  • A
  • A
Belgique : une information sur Salah Abdeslam passée à la trappe à cause d'un conflit interne
@ OFF / AFP
Partagez sur :

Une information sur la planque d'Abdeslam n'a pas été transmise dans la banque de données de la police à cause d'un conflit entre deux policiers.

Cette information aurait pu permettre d'arrêter Salah Abdeslam plus tôt. L'inspecteur de la police de Malines-Willebroek, en Belgique, a envoyé fin novembre un rapport d'informations, sur la base d'un tuyaux, sur Abid Aberkan, qui résidait à l'adresse même où Salah Abdeslam a été arrêté le 18 mars. Sauf que ce rapport d'informations n'a jamais été introduit dans la banque de données générales de la police, rapporte Knack, relayé par La Libre Belgique dimanche. 

Un conflit personnel entre les deux policiers. L'information n'a pas été prise au sérieux par le chef de corps, Yves Bogaerts, en raison d'un conflit qui l'oppose à l'inspecteur de Malines-Willebroek, assure le média belge Knack. Yves Bogaerts n'appréciait pas cet inspecteur, car il ne révèle pas toujours la source de son information.

Nouvelles failles dans les services de renseignement ? Le Comité P, chargé de contrôler les services de renseignements belges, enquête pour comprendre pourquoi le rapport n'a pas été partagé. Le chef de corps a affirmé pour sa part n'avoir retenu aucune information cruciale. Les renseignements belges sont déjà visés par une enquête sur d'éventuels problèmes de communication entre les services, dans le cadre des attentats de Bruxelles.