Belgique : Philippe est officiellement roi

  • A
  • A
Belgique : Philippe est officiellement roi
@ REUTERS
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - Le roi Philippe a prêté serment devant les députés et les sénateurs.

L'INFO. La journée est historique pour les Belges. Philippe est devenu le septième roi des Belges après l'abdication de son père, Albert II, 79 ans.

Philippe, septième roi des Belges. Philippe, 53 ans, a prêté serment devant le Parlement belge, devenant le septième roi des Belges. "Je jure d'observer la Constitution et les lois du peuple belge, de maintenir l'indépendance nationale et l'intégrité du territoire", a-t-il déclaré solennellement en néerlandais, français et allemand, les trois langues nationales.

La prestation de serment de Philippe :

"J'entame mon règne avec la volonté de me mettre au service de tous les Belges", a-t-il dit, promettant "d'intensifier le dialogue" et appelant à "donner tous ensemble un nouvel élan d'enthousiasme" au pays. Après cette prestation de serment, le nouveau couple royal est apparu au balcon du Palais royal, déclenchant une clameur des 8.000 à 10.000 personnes présentes.

famille royale belge, 460 REUTERS

> PORTRAIT : Quel roi sera Philippe ?

L'acte officiel d'abdication. Auparavant Albert II, 79 ans, avait signé dimanche matin l'acte officiel d'abdication, en présence du Premier ministre belge, Elio di Rupo, lors d'une cérémonie dans la grande salle du trône du Palais royal, à Bruxelles.

Albert II abdication BFMTV 460

Un appel à la "cohésion"... Dans sa toute dernière adresse à la Nation dimanche, Albert II a de nouveau exhorté les responsables politiques à "travailler sans relâche à la cohésion de la Belgique". Il a également loué les qualités de son fils : "Philippe, tu as toutes les qualités de cœur et d'intelligence pour très bien servir notre pays dans tes nouvelles responsabilités".

Albert II abdication REUTER 460

> AVENIR : La nouvelle vie d'Albert II

... Et un "gros kiss" ! Mais ce que les Belges retiendront peut-être de ce discours, ce sont les mots doux d'Albert II, très ému, pour son épouse Paola, qui l'a "constamment soutenu dans [sa] tâche". "Je voudrais simplement lui dire merci", a-t-il dit avant de lancer, sortant de son discours écrit : "et un gros kiss!".

Une sortie très remarquée par les twittos belges.

Une intronisation sobre. Aucune tête couronnée ou dirigeant étranger n'ont été invités aux cérémonie. Seule personnalité présente, José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, venu en voisin. Quant aux festivités, elles sont également marquées par la sobriété : le programme de la fête nationale du 21 juillet a à peine été modifié.