Belgique : inculpation de l'agresseur au couteau de deux policiers de Molenbeek

  • A
  • A
Belgique : inculpation de l'agresseur au couteau de deux policiers de Molenbeek
Le parquet a tenu à insister sur l'absence de lien avéré avec la mouvance islamiste. Image d'illustration.@ LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP
Partagez sur :

L'homme ayant attaqué mercredi deux policiers au couteau dans un parc de Bruxelles, sans faire de blessé, a été inculpé jeudi de "tentative de meurtre".

L'homme ayant porté mercredi des coups de couteau à deux policiers dans la commune bruxelloise de Molenbeek, sans parvenir à les blesser, a été inculpé de "tentative de meurtre", a indiqué jeudi le parquet de la capitale belge, qui n'a pas relevé à ce stade de lien avec la mouvance djihadiste.

Placé en détention provisoire. L'homme, dont l'identité réelle était toujours en cours de vérification jeudi matin, "a été inculpé du chef de tentative de meurtre et port d'arme prohibé", selon un communiqué du parquet. Il "a été placé sous mandat d'arrêt", c'est-à-dire en détention provisoire. "Le suspect est connu des services de police sous une dizaine d'alias dont 'Jabbar', 'Mabrouk' et 'Mossel'. Selon les moments, il se présenterait comme originaire soit d'Algérie, soit du Maroc. 

Absence de lien avéré avec la mouvance islamiste. "Il est également connu des services antiterroristes pour ses liens avec une des associations récemment fermées dans le cadre de la lutte contre le radicalisme" à Molenbeek, précise le quotidien bruxellois. Le parquet n'a pas souhaité commenter ces informations, insistant plutôt sur l'absence de lien avéré avec la mouvance islamiste, alors que Molenbeek est considéré comme un foyer du radicalisme depuis qu'il est apparu que plusieurs des protagonistes des attentats du 13 novembre à Paris sont originaires de ce quartier défavorisé de Bruxelles.

"Connu pour des faits de droit commun". "C'est quand les deux policiers, à qui on avait signalé qu'il était porteur d'un couteau dans un parc, l'ont approché que l'homme leur a donné des coups de couteau, sans prononcer la moindre parole", a souligné le parquet.  "Il n'y a pas de dossier terrorisme à sa charge", a insisté jeudi son porte-parole, en précisant qu'il était uniquement "connu pour des faits de droit commun" comme des vols à l'étalage et le non-respect d'ordres de quitter le territoire belge. Par ailleurs, l'affaire reste du ressort du parquet de Bruxelles et non du parquet fédéral, seul compétent pour les dossiers de terrorisme.

Vers 14h45 mercredi, l'homme s'était servi d'un long couteau de cuisine pour frapper à sept reprises une policière et une fois son collègue masculin. Les deux policiers, protégés par leur gilet pare-balles, n'avaient pas été blessés. L'individu avait été interpellé peu après par une autre patrouille de police. Le 6 août, deux policières avaient été blessées à la machette à Charleroi (sud) par un homme criant "Allah akbar" qui a été abattu par les forces de l'ordre, dans un contexte de menace terroriste persistante en Belgique comme dans les pays voisins.