Belgique : 5 morts au festival Pukkelpop

  • A
  • A
Belgique : 5 morts au festival Pukkelpop
Après des orages en Belgique, l'effondrement d'une scène a fait 40 blessés dans un festival rock.@ MAX PPP
Partagez sur :

VIDEO - L'effondrement de deux scènes, à cause d'un orage, a également fait 65 blessés jeudi.

Le bilan est toujours provisoire. Au moins cinq personnes ont trouvé la mort et 65 autres ont été blessées, dont 10 dans un état grave, à la suite d'un violent orage qui a frappé un festival rock en plein air, le Pukkelpop, à Kiewit, près de Hasselt, dans le nord de la Belgique. Les cinq personnes décédées sont toutes de nationalité belge et quelque 140 personnes ont reçu des soins, a indiqué vendredi la maire de Hasselt, Hilde Claes.

Dix minutes de chaos

Il n'est pas loin de 18h lorsque la nuit s'abat en quelques secondes sur la plaine du festival. Pendant plus de dix minutes, le vent se transforme en tornade, mêlé de pluie et de gros grêlons. Très rapidement, les quelques 60.000 festivaliers se retrouvent piégés. Par réflexe, les participants courent se réfugier sous l'une des sept scènes du festival. La musique résonne encore malgré le déluge. Les écrans, les chapiteaux s'envolent, deux échafaudages métalliques finissent par céder et font tomber la scène qui abritait les spectateurs, comme l'attestent des images relayées par le site de la RTBF. Deux scènes se sont alors effondrées, dont l'une sur des festivaliers. Plusieurs arbres ont été déracinés, sous la violence des pluies et du vent.

Des ambulances sont ensuite arrivées sur le site. "Après l'accident, il y avait une permanence médicale sur les lieux, qui s'est déployée immédiatement. Ensuite, des moyens de l'extérieur sont arrivés pour prendre soin d'un grand nombre de blessés", a raconté à Europe 1 un responsable de la Croix-Rouge.

>> Lire les témoignages :  "C'était la fin du monde"

Se disant "émus" par l’aide spontanée reçue, les organisateurs ont ensuite conseillé aux festivaliers de rentrer sereinement chez eux, via des trains et bus supplémentaires affrétés pour l’occasion. Vendredi matin, des annonces étaient diffusées via des écrans géants et les festivaliers commençaient à quitter le site du festival devenu un champs de ruine couvert de boue. Hilde Claes, la maire de Hasselt, a par ailleurs annoncé qu'il serait procédé à une évaluation prochainement mais, qu'à première vue, le plan d'intervention avait bien fonctionné.

Le festival est annulé

Les organisateurs ont depuis annoncé l'annulation du festival pour le reste du week-end. "Nous ne pouvons pas nous résoudre à continuer le festival", ont-ils annoncé dans un communiqué. Le festival, qui avait ouvert ses portes jeudi et devait durer jusqu'à samedi, prévoyait d'accueillir 60.000 spectateurs jeudi soir.

Le Premier ministre belge, Yves Leterme, s'est rendu brièvement sur le site du festival dans la nuit de jeudi à vendredi pour adresser ses condoléances aux familles et amis des victimes.

En 2010, alors que le festival célébrait sa 25e édition, deux tragédies avaient déjà endeuillé le Pukkelpop : un ingénieur du son était mort d'une crise cardiaque après avoir assuré le son du groupe Black Rebel Motorcycle Club. Le lendemain, c'est le chanteur du groupe "Où est le swimming pool", Charles Haddon, qui s'était suicidé en sautant du haut d'un pylône après la performance de son groupe.

Un numéro d'urgence a été mis en place par les secours : le 00 32 (0) 11 23 97 11.