Barroso essuie un nouveau revers au Parlement européen

  • A
  • A
Barroso essuie un nouveau revers au Parlement européen
Partagez sur :

Les chefs des groupes politiques ont été incapables de fixer une date pour voter sur le "cas" du président de la Commission.

A quelle date le Parlement européen se prononcera-t-il pour approuver ou retoquer le nom du futur président de la Commission européenne ? Les chefs des groupes politiques des eurodéputés ont, une fois de plus, renoncé à se mettre d’accord pour fixer ne serait-ce qu’une date pour examiner le cas de José Manuel Barroso, candidat à sa propre succession pour 5 ans.
A tel point qu’une source diplomatique européenne, interrogée par l’AFP, n’hésite pas à avancer : "L'élection de Barroso, c'est tout sauf fait, dans un parlement nouveau qui veut s’imposer."

L’ancien premier ministre conservateur portugaisbénéficie du soutien des dirigeants des 27 pays de l'UE, mais le Parlement européen doit aussi se prononcer, et sa famille politique conservatrice n'a pas à elle seule la majorité pour l'adouber.

Le groupe socialiste, qui a donné son accord pour que José Manuel Barroso défende sa candidature lors de la session de rentrée du Parlement, le 15 septembre, estime qu'un vote dans la foulée interviendrait "trop vite" et n'aurait pas de "fondement juridique clair", selon le vice-président du groupe, Hannes Swoboda.

"Il faut donner du temps au temps. Et le temps est de notre côté", commente de son côté Daniel Cohn-Bendit, opposant de la première heure à une reconduction de José Manuel Barroso.