Barroso : "ce n’est pas l’Europe qui est divisée, ce sont les pays"

  • A
  • A
Barroso : "ce n’est pas l’Europe qui est divisée, ce sont les pays"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le président de la Commission européenne se félicite du rôle joué par la France sur la Syrie.

Le Grand rendez-vous Europe 1-Le Monde-i>Télé a accueilli dimanche le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, qui a notamment abordé la question syrienne, au lendemain de l'annonce d'un accord russo-américain qui va "dans la bonne direction". "Cette menace de frappe par la France et les Etats-Unis a été un élément essentiel pour que la Syrie accepte la destruction d’armes chimiques. Alors qu’il y a quelque temps, elle niait même jusqu’à l’existence de ces armes ! Ce n’est pas l’Europe qui est divisée, ce sont les pays. En Grande-Bretagne par exemple, le gouvernement voulait intervenir, pas le parlement. L'Europe a  toujours défendu une solution politique en Syrie."