Obama à Hiroshima : "Il y a 71 ans, la mort est tombée du ciel"

  • A
  • A
Obama à Hiroshima :  "Il y a 71 ans, la mort est tombée du ciel"
Obama à Hiroshima. @ JOHANNES EISELE / AFP
Partagez sur :

Le président américain a effectué vendredi une visite historique au Mémorial de la paix à Hiroshima.

Barack Obama a déposé vendredi après-midi une couronne de fleurs au parc du Mémorial de la paix à Hiroshima, devenant le premier président américain en exercice à visiter ce lieu dans la ville japonaise anéantie par une bombe atomique américaine en 1945. 

"Innocents". Arrivé quelques instants plus tôt accompagné du Premier ministre japonais Shinzo Abe, Barack Obama a ainsi rendu hommage à "tous les innocents morts" de la Seconde guerre mondiale et plus précisément aux 210.000 victimes de la bombe nucléaire larguée par les Américains sur la ville le 6 août 1945. Il a aussi serré la main d'un survivant de l'attaque présent dans le public.

Un monde "sans armes" nucléaires. "Il y a 71 ans, la mort est tombée du ciel", a déclaré Barack Obama au début de son discours devant des milliers d'habitants de la ville, avant d'appeler à un "monde sans armes" nucléaires. Ce jour là, le monde "a changé pour toujours", cette bombe a "démontré que l'humanité avait les moyens de se détruire elle-même".

Appel à une "révolution morale". "Pourquoi sommes-nous venus ici, à Hiroshima ? Nous sommes venus réfléchir à cette force terrible libérée dans un passé pas si lointain. Nous sommes venus pour rendre hommage aux morts", a-t-il dit. "Leurs âmes nous parlent, elles nous demandent de regarder au fond de nous-mêmes", a-t-il ajouté. "Les progrès technologiques sans progrès équivalent des institutions humaines peuvent nous être fatals. La révolution scientifique qui nous a conduits à la fission de l'atome appelle également une révolution morale".